Espoirs Reichels (Accession) : Vannes champion au bout du suspense

  • Après avoir décroché leur montée en élite la semaine dernière, les Vannetais ont soulevé un bouclier ce dimanche à Royan. Photo MM
    Après avoir décroché leur montée en élite la semaine dernière, les Vannetais ont soulevé un bouclier ce dimanche à Royan. Photo MM
Publié le

Vannes s’est imposé (14-10) face à Narbonne en finale du championnat de France Reichel-Espoirs et s’est offert le droit de soulever le bouclier.

Ce dimanche c’est à Royan, au stade d’Honneur que les espoirs vannetais et narbonnais se sont retrouvés pour se disputer le titre de champion de France. Les deux équipes étaient déjà assurées de monter en catégorie Élite la saison prochaine, grâce à leurs performances respectives contre Oyonnax et Nevers en demi-finale. Ce bouclier est donc la cerise sur le gâteau d’une saison quasi parfaite pour les Bretons, qui avaient terminé premiers de leur poule.

Dès les premières minutes de jeu, le RC Vannes donnait le ton, à l’image du premier essai de la rencontre deux minutes seulement après le coup d’envoi. Les Narbonnais ne tardaient pas à rattraper leur retard avec l’essai de Serrano, qui permettait à son équipe de recoller au score. Le match était lancé, le combat était acharné, mais pas de quoi faire peur à cette équipe de Vannes qui prenait de l’avance avec un deuxième essai de Cochard ( 32e). Le RCN était sous pression permanente, devant comme derrière. Vannes dominait cette fin de première mi-temps et rentrait aux vestiaires avec l’avantage (14-10).

Seconde période sous tension

Malgré une domination flagrante des Vannetais en deuxième mi-temps, la défense narbonnaise restait impénétrable. Les occasions étaient nombreuses pour Vannes, mais les Bretons ne parvnaient pas à concrétiser. Ils se laissaient même surprendre par un RCN bien décidé à ramener ce bouclier. Dans les dernières minutes de jeu, les Narbonnais parvenaient à prendre le dessus et rentraient dans les 22 mètres de cette équipe de Vannes pour la première fois de la seconde période. Après une mêlée bien négociée, c’est tout en force qu’ils tentaient de se frayer un chemin parmi le paquet d’avants féroces de leurs adversaires. En vain. Ce sont bien les Vannetais qui auront le dernier mot en s’imposant 14 à 10, score déjà acquis à la pause. "Cinq ans après notre victoire en Challenge Balandrade, nous ramenons un deuxième boulier à la maison et nous sommes très fiers du travail que notre équipe a fait cette année. Ce que l’on a réussi aujourd’hui c’est extraordinaire", assurait Cyrille Berrod, président du RCV association.

Le travail remarquable des avants est très certainement ce qui a fait la différence pour cette équipe vannetaise : "On est une équipe un petit peu hybride, capable de produire un peu toutes les formes de jeu. Aujourd’hui, on savait qu’on allait tomber sur une équipe narbonnaise très forte sur le jeu derrière. Donc on a décidé d’axer la préparation sur la force des avants. On savait que plus le match allait avancer, plus on pourrait prendre l’ascendant sur eux grâce à nos avants. Je pense que la mêlée et les ballons portés ont vraiment fait la différence", expliquait Florent Bonnefoy, entraîneur de Vannes. C’est donc au bout d’un suspense insoutenable que le RCV s’offre le titre de champion de France.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?