La vitesse des grands huit

  • La vitesse des grands huit
    La vitesse des grands huit Icon Sport
Publié le

Il y a fort à parier que ce sera explosif entre les deux hommes. Décryptage avec les entraîneurs qui ont lancé leurs carrières en pro.

La vitesse est une des clés de la réussite sur terrain synthétique. Alors le duel entre Yoan Tanga et Sekou Macalou sera une des attractions du match de barrage entre le Racing 92 et le Stade français. Les entraîneurs qui ont lancé les deux hommes dans le grand bain du rugby professionnel ont accepté de décrypter leurs qualités. « Yoan Tanga un joueur complet, commence Mauricio Reggiardo qui l’a lancé à Agen. Son superpouvoir, celui qui fait que c’est un joueur différent, c’est qu’il n’a pas de point faible. C’est un gros défenseur, bon en touche et en départs de mêlée. C’est un très grand joueur, aussi bon avec le ballon que sans. À partir du moment où tu es prêt physiquement, c’est plus simple rugbystiquement. Je me souviens qu’il était capable de mettre un gros plaquage à Tuisova tout en étant capable de nettoyer efficacement dans le ruck. Il a aussi les deux palettes offensives en allant au défi physique ou en attaquant les intervalles. Je crois que le synthétique lui va très bien car il a beaucoup d’énergie et ça met en valeur ses qualités physiques. »

Sur ce point-là, Sekou Macalou n’a rien à lui envier selon Olivier Nier qui a fait débuter le Parisien à Massy : « On parle souvent de sa pointe de vitesse mais c’est surtout le joueur qui a la mise en action la plus rapide que je n’ai jamais vue. Il atteint sa vitesse maximum sur une distance très courte. C’est d’ailleurs une qualité qui fait que la pré-action ne lui parle pas. Être dans la bonne zone au bon moment, il s’en moque car il accélère un coup et il se retrouve dans la bonne zone. Il est gainé, léger, monte très vite au ballon en touche donc il est impossible à contrer. Dans le jeu courant, il peut partir arrêter et déposer les mecs. Son activité défensive en deuxième rideau est énorme et c’est encore plus impressionnant sur la couverture de terrain. Il chasse aussi le dix adverse qui est capable de perdre la tête par la pression qu’il est capable de mettre. » Un duel entre deux joueurs qui ne sont plus très loin du niveau international. À eux de le prouver sur cette phase finale.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?