Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte

  • Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
    Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
  • Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
    Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
  • Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
    Azéma : après onze années de règne, une sortie en demi-teinte
Publié le , mis à jour

Les dix-huitièmes phases finales de Franck Azéma à la tête de l’ASM auront été les dernières, et la défaite des siens face à l’UBB son dernier match. Une fin pas si illogique que ça, au bout d’une aventure dont l’ancien adjoint de Vern Cotter peut légitimement se montrer fier.

2010-2014 : dans l’ombre de Vern Cotter C’est drôle comme, avec le recul, Franck Azéma s’est vu confier en 2010 l’un des jobs les plus compliqués du rugby mondial : succéder en tant qu’entraîneur des trois-quarts au "cerveau" Joe Schmidt, parti après le sacre de l’ASM exercer sa science au Leinster, puis consacré quelques années plus tard comme meilleur technicien du rugby mondial, fort de ses...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?