XV de France : une équipe type se dessine pour la tournée en Australie

  • Sekou Macalou, en l'absence de Grégory Alldritt, jouera très gros en Australie. Il n'est pas le seul...
    Sekou Macalou, en l'absence de Grégory Alldritt, jouera très gros en Australie. Il n'est pas le seul... Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

L'équipe de France qui disputera le premier et le dernier test de la tournée en Australie a fière allure. En voici les contours possibles...

De l'extérieur, on jurerait que les vingt-deux bizuts convoqués par le staff des Bleus iront à l'abattoir en Australie. Fabien Galthié, lui, n'en est pas convaincu : « Moi, j'ai envie d'être optimiste : Damian Penaud, Gabin Villière ou Teddy Thomas font tous partie des cadres ; Arthur Vincent, Anthony Jelonch, Dylan Cretin et Romain Taofifenua ne sont pas très loin ; d'autres apparaissent pour la première fois mais vous savez, une carrière de joueur de rugby s'accélère parfois de manière surprenante. »

Et Galthé de développer : « Je vais prendre mon exemple : au début du Mondial 1999, je ne faisais pas partie des plans. Puis j'ai été appelé, on a perdu en finale et derrière, j'ai été le capitaine de l'équipe de France pendant quatre ans. Cet exemple, j'ai envie de le partager avec tous les joueurs qui nous ont rejoint. Rien n'est impossible. Surtout lorsque l'on entend ce bruit de fond, que l'on voit ces regards biaisés, en coin... Nous avons tous en nous cet esprit de compétition qui veut qu'on ait envie de relever des défis. Avec cette équipe là, tout est possible. »

L'équipe type qui jouera le premier (7 juillet) et le dernier test (17 juillet) de la tournée comptera donc en son rang plusieurs familiers de l'équipe nationale et, aux joueurs cités par Fabien Galthié, on ajoutera Kilian Geraci, Baptiste Pesenti, Jean-Baptiste Gros, Demba Bamba, Anthony Bouthier ou Cameron Woki. Dans les faits, ces joueurs-là ont déjà prouvé qu'ils avaient la carrure d'internationaux et ne seront pas ridicules, face aux Wallabies.

 

Sekou Macalou et Louis Carbonel jouent gros 

Au-delà de ces quelques familiers du système, deux joueurs s'apprêtent aussi à jouer leur avenir à court terme en équipe de France : il s'agit de Louis Carbonel et Sekou Macalou. Excellents en club, ces deux garçons n'ont pourtant jamais convaincu au niveau au-dessus et, en l'absence de Romain Ntamack et Matthieu Jalibert pour le premier, Grégory Alldritt pour le second, ils doivent prouver qu'ils ont les épaules pour exister au plus haut niveau. Au sujet du Toulonnais, qu'il a d'ailleurs entraîné au Rct il y a quelques années, Fabien Galthié nous confiait dimanche : « Je lui ai dit que s'il était là, c'est qu'il le méritait largement. Parfois, il y a la place. D'autres fois, non. En Australie, il aura la place. Mais je ne veux pas qu'il se mette la pression. « Louis, sois toi-même. Joue avec nous comme tu le fais si bien avec Toulon ». Je suis sûr qu'il sera à la hauteur ».

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?