U20 : leur finale à eux

  • Pour leur dernière confrontation, les Bleuets vont affronter de solides Irlandais et tenter de terminer à la deuxième place. Photo Icon Sport
    Pour leur dernière confrontation, les Bleuets vont affronter de solides Irlandais et tenter de terminer à la deuxième place. Photo Icon Sport
Publié le

Les Bleuets rencontrent l’Irlande, mardi lors d’un match décisif pour la deuxième place du Tournoi. Si le titre n’est plus accessible, la motivation reste entière.

« Ça va être une finale pour nous, même si on sait qu’on ne va pas gagner le Tournoi », annonce d’emblée Sébastien Bruno, peu après la rencontre face à l’Écosse la semaine dernière. L’entraîneur des avants français le sait, le match contre l’Irlande ce mardi est l’occasion pour les Bleuets de bien finir un Tournoi un peu frustrant pour les jeunes Français. Actuellement troisièmes du classement, à un petit point de ces mêmes Irlandais, Nolann Le Garrec et les siens doivent absolument s’imposer pour terminer deuxièmes. « C’est une déception de ne pas gagner ce Tournoi mais si on gagne contre l’Irlande, on gagne quatre matchs. Le bilan sera quand même positif », glisse le capitaine. Parce que oui, les Français sont désormais trop loin de l’Angleterre pour être sacrés et peuvent se mordre les doigts en pensant à cette deuxième mi-temps désastreuse face au XV de la Rose. « Mais on ne va pas être sur le terrain contre l’Irlande juste pour jouer. Ce match on veut le gagner. Pour nous, c’est une finale, pas une petite finale », lance Léo Barré.

Terminer deuxièmes serait frustrant, mais serait tout de même un bon résultat pour ces Bleuets, qui manquaient d’automatismes avant le début de la compétition. « On est un groupe qui n’avait pas beaucoup joué ensemble, à cause du Covid. On a donc eu du mal à se lancer dans le Tournoi, contre l’Angleterre en plus. La confiance est arrivée au fil des matchs », constate Barré. En plus, tout n’a pas été rose lors des différentes victoires françaises ces dernières semaines. La deuxième mi-temps a été compliquée face à l’Italie, du relâchement s’est fait sentir en fin de match contre le pays de Galles et l’Écosse a donné du fil à retordre aux Bleuets la semaine dernière. Combinés à cette deuxième mi-temps en Angleterre, ces passages à vide ne rendraient que plus belle la seconde place, qui serait alors acquise au forceps. « On est quand même sur une bonne lancée, rappelle Barré. Le groupe a repris confiance après la victoire assez courte contre l’Italie qui nous a donné un bon bol d’air. On serait très content de cette deuxième place, même si on resterait déçus d’avoir lâché contre l’Angleterre alors qu’on avait le match dans les mains.»

Boucher les «trous d’air»

Mais avant de penser à cela et de tirer les conclusions de la compétition, encore faut-il jouer et gagner des Irlandais solides, qui s’avancent comme de très sérieux concurrents. « On a vu tous leurs matchs, on les a analysés et c’est vraiment une belle équipe, explique Sébastien Bruno. Ils sont très propres en conquête et ont quelques individualités. » Pour s’imposer, les Bleuets devront donc être réguliers et maintenir un engagement physique élevé tout le match, chose qui leur a valu plusieurs sueurs froides tout au long du Tournoi. « La fin de saison se fait ressentir, ça pique un peu dans les jambes, avoue Barré. Par rapport au match contre l’Écosse, il faudra corriger la discipline. On prend un carton jaune et un rouge qui a fait qu’on a eu du mal à revenir en fin de première mi-temps, début de deuxième. On a d’ailleurs toujours des trous d’air dans cette période. » De son côté, Le Garrec livre son analyse en guise de conclusion : « Ce sera à nous de répondre physiquement et stratégiquement, maintenant dans le rugby et les ballons de contre-attaque, on a de quoi les mettre à mal. Ce sera la clé. »

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?