Bourg-en-Bresse : puissance et expérience pour renforts

  • Bourg-en-Bresse : puissance et expérience pour renforts
    Bourg-en-Bresse : puissance et expérience pour renforts Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Analyse ligne par ligne des différentes forces en présence dans l'effectif palois pour cette nouvelle saison.

Arrières > À l’image de son équipe, le capitaine Hugo Dupont est monté en puissance au moment des phases finales la saison passée. Compétiteur, il sait remettre son équipe dans le bon sens par ses initiatives et relances. Leader incontournable du vestiaire, il alternera avec Pierre Bérard en 15. Avec son expérience et son pied gauche, l’ancien pensionnaire de Top 14 sera aussi apprécié pour sa polyvalence, pouvant couvrir tous les postes du 11 au 15.

Ailiers > Précieux par son activité au cœur des offensives, solide en défense et sous les ballons hauts, Pierre Santallier apporte sa vivacité et ses petits appuis. Dans un style très différent, Latu Latunipulu amène sa puissance, avec un centre de gravité assez bas. En provenance de Bourgoin, Elie de Fleurian suit un cursus atypique et grimpe peu à peu les échelons. Avec un potentiel à développer, il tentera de montrer ses qualités de finisseur. Christiaan Erasmus va aussi découvrir le niveau Pro D2. Avec le besoin d’encore un petit peu d’adaptation au jeu burgien, ses qualités de puissance et de finition seront ensuite précieuses. Maxime Boyer tentera de gratter un peu de temps de jeu, de retour d’une rupture des ligaments croisés du genou.

Centres > L’ex-Bayonnais Malietoa Hingano est une belle prise. Ce puncheur avance beaucoup à l’impact. Souvent premier centre, il peut aussi évoluer en 13 voir à l’aile. Cadre qui s’affirme, Benjamin Doy sera encore précieux par ses timbres défensifs, son intelligence de jeu et sa capacité à jouer au pied. Pierre Dupouy va pouvoir poursuivre sa progression en montant d’un niveau. Dimitri Doucet offre un profil différent de ses partenaires du centre, avec beaucoup de vitesse. Enfin, Alexandre Badet va découvrir la division.

Ouvreurs > Sebastian Poet connait le poste par cœur (lire par ailleurs). Ce gaucher alternera avec le droitier Mathis Viard. À 24 ans, l’ancien Berjallien peut compter sur sa première expérience en Pro D2 vécu avec Bourg-en-Bresse il y a trois ans. Ultime recrue, Thibault Olender (21 ans) plafonnait un peu en espoir et progressera vite dans ce groupe pro. Il aura l’occasion de s’inviter dans la rotation.

Demis de mêlée > Difficile d’esquisser une hiérarchie entre les trois numéros 9. Des éléments du même âge ayant déjà connu le Pro D2. Florent Campeggia vient de livrer une belle première saison sous les couleurs violettes. Très complet avec la capacité de mettre de la folie ou de gérer selon les circonstances. Titouan Guilon a déjà montré qu’il pouvait aussi être électrique autour des rucks et l’ancien judoka se montre aussi efficace en défense. C’est sur ce dernier point que Nicolas Faure pourra apporter un plus, avec de bonnes aptitudes dans ce secteur. Un bon animateur doté d’une solide expérience du niveau.

Numéros 8 > Lucas Lyons a continué de progresser après son passage en Pro D2. Troisième ligne centre joueur mais également redoutable gratteur de ballon, l’homme à la longue barbe et aux dreadlocks aura de la concurrence - et pas seulement capillaire - avec l’arrivée de TJ Ioane. Capable d’évoluer sur tous les postes de la troisième ligne, le joueur samoan de 32 ans possède une solide expérience du haut niveau. Il "sent le rugby" et a de bonnes mains. Il peut mettre de l’avancée, même dans une défense assez dense face à lui. Charles-Antoine Benoît et Loïc Baradel peuvent aussi entrer dans la rotation.

Troisième ligne aile > Adrien Buatier entame sa 12e saison en équipe première à Bourg-en-Bresse. Guerrier, solide et imposant, il est très actif et apporte une solution par sa taille en touche. Dans ce secteur de jeu, le timing de Loïc Baradel est aussi utile. Les troisième ligne aile burgiens sont très complémentaires et ce depuis plusieurs saisons. Charles-Antoine Benoît connaît une progression plutôt linéaire. Et il peut faire mal à l’impact au plaquage. Activité semblable pour Dimitri Jean-Etienne, que l’on retrouve dans la guerre des rucks, la lutte aérienne en touche ou ballon en mains. Tous faisaient déjà partie de l’aventure Pro D2 précédente. Ils reçoivent le renfort du Bayonnais Tom Darlet (voir par ailleurs).

Deuxième ligne > Cyril Veyret est l’un des cadres de l’équipe. Véritable poutre du paquet d’avants, important dans l’alignement en touche et capable de porter les ballons, il est un incontournable de l’équipe. À ses côtés, on retrouve Bence Roth, très complet et endurant. Marius Antonescu amène aussi un profil complet, capable de travailler dans l’ombre mais aussi de sauter en touche. Koen Bloemen a fortement progressé au cours des derniers mois. Il s’étoffe et a pris confiance, il sera dans la rotation à ce poste. Idem pour Matt Beukeboom, un profil aérien à la Pierre Bochaton, pépite partie vers l’UBB cet été. Comme lui, il pourra dépanner en troisième ligne.

Piliers > Les six piliers de la saison passée repartent au combat. Et sur les six, cinq d’entre eux faisaient déjà partie de la précédente aventure Pro D2. Cohésion, connexion et liant déjà. À gauche, Vazha Kapanadze est redoutable en mêlée et dans le combat. L’inoxydable Quentin Drancourt est capable de livrer bataille en mêlée fermée comme de s’illustrer sur un sprint au milieu de trois-quarts. Enfin, Anthony Martin s’est adapté peu à peu la saison passée. Et a même su dépanner en pilier droit. À droite justement, on retrouve l’incontournable Wikus Harmse. Il fêtera ses 37 ans en novembre mais reste difficilement bougeable par ses vis-à-vis. L’Argentin Damian Arias possède aussi une grande expérience à ce poste. Et Franjo Bordewie aura à cœur d’effacer le mauvais souvenir d’un dernier passage en Pro D2 contrarié par les blessures. Enfin, le côté droit de la mêlée est renforcé par Zauri Tevdorashvili. Avec de bons basiques, comme ses attitudes sur les postures en mêlée. Et il pourra aussi se montrer capable de faire jouer après lui.

Talonneurs > La densité est assez impressionnante. Tout juste sacré champion d’Angleterre avec les Harlequins, le Samoan Elia Elia débarquera en août. Ses qualités d’explosivité et ballon en mains devraient être appréciés. Assez jeune, il possède déjà une jolie expérience entre championnat anglais, coupe d’Europe ou tests internationaux. Clément Jullien constitue une valeur sûre. Solide en mêlée, précis au lancer, efficace dans le jeu courant, ce talonneur d’expérience est aussi un compétiteur acharné. Sa volonté de ne rien lâcher et son sérieux en font une parfaite clé de voute du paquet d’avants burgiens. Arrivé en cours de saison dernière, Sione Anga Aelangi amène son punch et sa capacité à avancer ballon en main. Son humilité et sa bonne humeur sont aussi très appréciées au sein du groupe. Derrière ces trois joueurs sur le papier, le jeune Ismaël Martin a de précieux modèles pour progresser. Et il aura aussi l’occasion de montrer ses qualités d’explosivité et de jeu avec ballon.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?