Un Pass Sanitaire obligatoire qui divise…

  • Un Pass Sanitaire obligatoire qui divise…
    Un Pass Sanitaire obligatoire qui divise… Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La FFR a rendu obligatoire depuis vendredi la mise en place du Pass Sanitaire dans l’ensemble des clubs amateurs pour les licenciés de plus de 17 ans et à partir du 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans.

La décision était attendue par tous les clubs amateurs de France et leurs licenciés. Elle a été officialisée vendredi par la Fédération Française de Rugby. Cette dernière, par un vote de son bureau fédéral, a décidé de la mise en place du Pass Sanitaire dans l’ensemble des clubs de rugby amateur. « Suite à l’allocution du Président de la République et à l’adoption du décret n° 2021-955 en date du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, la FFR en tant que fédération délégataire du service public, souhaite participer activement à cet effort national en soutenant la mise en place la plus générale du Pass sanitaire, est-il écrit dans le communiqué de presse. Dès aujourd’hui (vendredi 23 juillet), toute personne de plus de 17 ans devra, pour entrer dans l’enceinte du club, présenter un Pass Sanitaire sous format numérique ou sur papier. » Il est aussi précisé que cette obligation est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans et les salariés des lieux et établissements recevant du public. « Depuis deux années, nos clubs œuvrent courageusement pour continuer d’accueillir le maximum de licenciés, a commenté le vice-président de la FFR Serge Simon. Je sais la force et la détermination que cela leur a demandées. Après ce trop long voyage pandémique, nous avons tous le même souhait, celui de retrouver enfin les terrains, de laisser cet épisode derrière nous et de profiter enfin librement de notre vie en général et de notre sport en particulier. » Et d’ajouter : « Par cette décision, la FFR et son Président prennent toutes leurs responsabilités et participent en conscience à la politique de vaccination générale indispensable à une sortie de crise rapide. » La FFR n’est pas la seule fédération sportive a avoir pris cette décision. La Fédération de tennis a par exemple choisi également de rendre le Pass Sanitaire obligatoire.

Cette mesure qui apparaît la plus responsable dans un contexte sanitaire se dégradant, prise dans la droite lignée de la politique menée par le gouvernement, a évidemment provoqué quelques réactions hostiles. « La FFR et plus particulièrement le Docteur Serge Simon semblent vouloir être les bons élèves ou se faire pardonner les trous dans leur "bulle sanitaire" du dernier Tournoi des 6 nations en voulant aller plus loin que les décisions du gouvernement, a publié sur sa page Facebook Rassembl’Sud PACA, un groupe proche d’Ovale ensemble dirigé par Florian Grill, principal opposant à Bernard Laporte. Imposer dès à présent le Pass Sanitaire pour les plus de 17 ans et à partir du 31 août pour les mineurs à partir de 12 ans ne semble pas conforme aux déclarations du Premier ministre, Jean Castex, qui a précisé mercredi à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire à l’Élysée : «Toute notre stratégie depuis le début de la crise a consisté à ce que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. Alors on ne va pas dire maintenant, si vous n’êtes pas vaccinés, d’autant que certains n’y peuvent rien, on va vous priver d’école. Donc pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires.» Le gouvernement portera, il l’a déjà démontré, la même attention à la pratique sportive nécessaire pour nos jeunes ! Maintenir cette position si elle n’est pas imposée par le gouvernement serait se tirer une balle dans le pied car pour certains parents entre le rugby et le vaccin, le choix sera vite fait et nous raterons les inscriptions de la rentrée au profit d’autres fédérations sportives moins zélées. » En clair, plusieurs clubs ont déjà fait connaître leur crainte de perdre encore des licenciés alors que la FFR a déjà officialisé lors de sa récente Assemblée Générale une baisse de l’ordre de 4 % de ses effectifs. Des propos corroborés par plusieurs témoignages reçus à Midi Olympique. Un exemple ? La maman d’un joueur de catégorie junior a répondu par mail aux dirigeants d’un club basé dans le Sud-Ouest : « Je suis au regret de vous annoncer que mon fils Michel Martin ne participera pas à la saison de rugby cette année. Il est en effet hors de question que je lui fasse injecter un produit expérimental pour qu’il puisse continuer à pratiquer du sport bénéfique à son équilibre psycho corporel ! »

Évidemment, force est de s’interroger : ces quelques témoignages resteront-ils des cas isolés ou cette obligation du Pass Sanitaire pour les licenciés de la FFR risque-t-elle de provoquer une baisse significative des effectifs ? La rentrée de septembre devrait apporter un début de réponse.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
emilien Il y a 1 mois Le 01/08/2021 à 12:25

La réduction des risques de la pandémie suppose de définir les plaques de défense, les plus nombreuses possibles afin d’ offrir une meilleure chance de prévenir la transmission du virus qui provoque la COVID-19. Le pass sanitaire est une plaque de défense qui peut présenter des trous, dont le faux pass ; il convient donc de ne pas abandonner les autres plaques de défense, dont les gestes barrières ... : voir le modèle dans https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/formation-continue-a-la-securite/application-de-la-methode-du-fromage-suisse-et-du-nudging-a-la-prevention-de-la-pandemie-covid-19

DidierM Il y a 1 mois Le 28/07/2021 à 23:53

Bonjour,

Voici donc un autre témoignage. Lecteur régulier depuis des années de votre journal, je n'avais jamais franchi le cap de l'abonnement. C'est fait pour une bonne raison. Pouvoir témoigner ici justement de mon indignation. La FFR vient de perdre un de ses adhérents pour la saison prochaine en la personne de mon fils âgé de 12 ans. Il est hors de question de céder à cet odieux chantage du pass sanitaire pour ré-inscrire mon enfant pour la prochaine saison. Je ne fais pas partie des anti-Vax en temps normal mais hors de question de céder à ces menaces de privation pour imposer "quoiqu'il en coûte" une vaccination sur laquelle nous n'avons aucun recul par rapport à son utilisation massive et systématique chez des enfants et des ados. Il est odieux de pratiquer cette prise d'otage de nos enfants qui font partie d'une population pour laquelle le danger d'affection grave du Covid est quasi inexistant. Et ce d'autant plus sur une population par définition active et possédant une bonne hygiène de vie par sa pratique sportive Il est sinistre et inique de jouer sur la culpabilisation des parents devant le désir de jouer de leurs enfants. Je précise que je ne faisais jusqu'ici nullement partie des "opposants" aux dirigeants actuels de la FFR dont le bilan me paraissait tout à fait louable. Mais ils viennent de commettre une erreur grave que je ne suis pas prêt d'oublier. Honte à vous messieurs de la fédération qui vous précipitez pour jouer les bons élèves et faire plaisir au gouvernement qui ne vous le demandait même pas. Ce "fayotage" en règle est-il là pour faire oublier l'épisode ubuesque de la bulle sanitaire de cet hiver? Si tel était ce choix purement politique, ce serait vraiment pitoyable.
Merci à Midol de me permettre de m'exprimer. Au moins, vous bénéficierez donc de l'argent de la licence que je ne verserai pas à la FFR. Cordialement. DM