Saga Lyon : un surplus de puissance pour un meilleur équilibre

  • Élément moteur du groupe lyonnais la saison passée, Josua Tuisova est cette année encore attendu pour percer les défenses adverses.
    Élément moteur du groupe lyonnais la saison passée, Josua Tuisova est cette année encore attendu pour percer les défenses adverses. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Arrières > La concurrence s’annonce très rude, et pas seulement parce qu’elle concernera deux joueurs en fin de contrat… À l’origine, le plan de succession lyonnais semblait limpide, où le champion du monde U20 Clément Laporte devait prendre la suite du néo-zélandais Toby Arnold. Sauf que rien ne s’est vraiment passé comme prévu, les deux premières saisons de Laporte se résumant en une succession de blessures qui l’ont vu débuter moins de dix matchs, tandis que Arnold a joué de son côté deux saisons pleines et semble en avoir encore sous le pied, à bientôt 34 ans. De quoi rebattre les cartes ? Dans tous les cas, le Lou pourra aussi compter à ce poste sur l’actuel international U20 Alexandre Tchaptchet, au gabarit de poche, ainsi que sur le jeune Davit Niniashvili, Géorgien très prometteur fraîchement arrivé au club.

Ailiers > Entre le toujours fiable Xavier Mignot, l’imprévisible Noa Nakaitaci et le bulldozer Josua Tuisova (meilleur marqueur du Top 14 la saison dernière) les ailes lyonnaises comptent du beau monde et accueillent un renfort de choix avec l’international à 7 Tavite Veredamu. Lequel, après un échec à Clermont au poste de troisième ligne, cherchera désormais à faire son trou à XV au bout de la ligne de trois-quarts rhodanienne. Déjà intégré à la préparation du groupe pro la saison dernière, l’international U20 Nathan Farissier voudra également éclore.

Centres > Les tauliers seront les mêmes que la saison dernière, à commencer par le régulateur All Black Charlie Ngatai qui voudra très certainement faire oublier une fin de saison compliquée et hautement symbolique de celle de son équipe. À ses côtés, Pierre-Louis Barassi comptera bien faire valoir les qualités de pur deuxième centre qui ont tapé dans l’œil de Fabien Galthié lors du 3e test en Australie, tandis que Thibaut Regard demeure un client qui ne déçoit jamais dans son registre plus besogneux. Les attentes concernant le jeune Ethan Dumortier vont quant à elles aller croissant, après des premiers pas timides à l’aile la saison dernière, tandis que l’international U20 Alfred Parisien cherchera également à gagner du temps de jeu.

Ouvreurs > La retraite de Jonathan Wisniewski laisse un vide béant que le club n’a pas lésiné sur les moyens pour combler, en enrôlant le All Black Lima Sopoaga. Lequel se doit une revanche personnelle, après un passage aux Wasps qui ne restera pas dans les annales… À ses côtés, le Lou pourra toujours compter sur le robuste et régulier Jean-Marc Doussain et le grand espoir Léo Berdeu, qui reste sur une saison globalement décevante et voudra confirmer que les attentes placées en lui l’an dernier n’étaient pas infondées.

Demi de mêlée > Le fauteuil de titulaire revient sans contestation possible à l’enfant du club Baptiste Couilloud, qui est revenu d’Australie après avoir fait le plein de confiance avec le XV de France. Derrière lui, l’expérimenté Jonathan Pélissié sait qu’il tire ses dernières cartouches, puisqu’il entre à 33 ans dans sa dernière année de contrat. Une grande partie de son rôle consistera à pallier les absences internationales de Couilloud tout en accompagnant les jeunes espoirs Louis Druart et Liam Rimet, sur lesquels Pierre Mignoni place beaucoup d’espoirs.

Numéros 8 > La reprise de Mathieu Bastareaud se précise de semaines en semaines après sa grave blessure au tendon rotulien, puisque ce dernier devrait reprendre l’entraînement collectif au mois d’août. Une bonne nouvelle qui se couple au prompt rétablissement de son joker de la saison passée, le Néo-Zélandais Jordan Taufua, qui devrait être en mesure de jouer dès le début de la saison après avoir été opéré en mars d’une rupture du grand pectoral. Derrière les deux hommes, le Lou pourra toutefois encore compter sur l’ancien titulaire du XV de France Loann Goujon, qui aura tout à prouver alors qu’il honore sa dernière année de contrat, et l’espoir venu de Massy Marvin Okuya (1,90 m, 109 kg) déjà est intégré à la préparation des pros alors qu’il n’a pas encore fêté ses 18 ans…

Troisième ligne aile > L’international tricolore Dylan Cretin sera encore un des leaders du groupe et un des meilleurs atouts des Lyonnais dans les airs, tandis que l’Australien Coby Fainga’a semble son binôme tout désigné dans les registres du jeu au sol. Patrick Sobela, le plus complet de la bande, postulera sur tous les fronts de la troisième ligne, y compris au numéro 8. Déjà aperçu l’an dernier, Theo William cherchera à poursuivre son éclosion même si une nouvelle concurrence se profile avec l’arrivée de Beka Saghinadze en provenance d’Aurillac. Enfin, le jeune Romain Falcoz pourrait connaître ses premières feuilles.

Deuxième ligne > Avec l’arrivée en provenance de Toulon de Romain Taofifenua, le Lou s’est doté cette saison de la poutre qui lui manquait depuis le départ de Hendrick Roodt. Ajoutez à cela que le Fidjien Temo Mayanavanua a pris ses marques, et vous obtenez sur le papier un cocktail bien plus équilibré qu’au début de la saison dernière… Car si le Wallaby Izack Rodda a joué une saison 2020-2021 immense, son départ au poste 4 ne sera pas le plus difficile à combler, avec la présence des internationaux tricolores Killian Geraci et Félix Lambey. Et l’on n’oublie évidemment le jeune Mickaël Guillard sur qui Pierre Mignoni a misé beaucoup d’espoirs, après ses débuts tonitruants. Un joker de Coenie Oosthuizen devrait bientôt compléter le poste (lire ci-dessus).
 

Piliers > Au poste si crucial de pilier droit, l’international tricolore Demba Bamba et le Puma Francisco Gomez-Kodela font figure de favoris, tandis que le «recalage» de Mohamed Boughamni va provoquer la reconversion de Xavier Chiocci. David Attoub pourra aussi compter sur la polyvalence de Hamza Kaabeche ou de la recrue Sébastien Taofifenua, et pourquoi pas Joe Taufete’e qui a déjà dépassé la saison dernière. En tant que pur gaucher, l’ancien briviste Vivien Devisme a rarement déçu, toutefois le club compte énormément sur la recrue venue de Grenoble Jérôme Rey, terriblement explosif ballon en main (lire ci-dessous). À noter que les espoirs Thomas Lithaud et Hugo Ndiaye ont également été intégrés à la préparation.


Talonneurs > Numéro un du poste lors des cinq dernières saisons, Mickaël Ivaldi entre à 31 ans dans sa dernière année de contrat et se sait d’autant plus dans l’obligation de performer qu’il sera soumis cette saison à la concurrence de Guillaume Marchand, arrivé en prêt depuis Toulouse avec la ferme intention de gagner une place de titulaire, a près plusieurs années de frustration dans l’ombre de son frère Julien et de Peato Mauvaka. L’international états-unien Joe Taufete’e sera le troisième larron au poste et souhaitera faire oublier une saison gâchée par une mauvaise condition physique à son arrivée, tandis que le jeune Yanis Charcosset rêvera de bousculer la hiérarchie.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?