Saga Pro D2 - Carcassonne : du neuf, de l’expérience et de la jeunesse

  • Andreï Ursache fait partie des joueurs d'expérience de l'effectif carcassonnais.
    Andreï Ursache fait partie des joueurs d'expérience de l'effectif carcassonnais. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > Arrivé en cours de saison, l’espoir du Stade français, Sione Tui a vraiment donné satisfaction. Il a apporté un plus à la ligne d’attaque audoise et inscrit quatre essais en treize titularisations. Il sera le numéro un à ce poste. Le jeune Maxime Gianet (21 ans) est un joueur d’avenir. Rapide, adroit, il a les atouts pour gratter quelques feuilles de matchs.

Ailiers > On ne présente plus, Benoit Jasmin lequel a réalisé une belle saison 2021 avec sept essais à son actif. L’ancien Bordelais, Martin Dulon a été également performant la saison écoulée. L’encadrement est en attente d’une légitime confirmation. Arrivé du Stade toulousain, l’ex international moins de 20 ans, Maxime Marty compte faire apprécier sa pointe de vitesse. En défense, il est également redoutable. Rappelons qu’il était titulaire à Castres lors de la vingt-deuxième journée de championnat. Il avait réalisé une excellente prestation en offrant une balle d’essai à Mathis Lebel. L’expérimenté et ex international, ceFélix Le Bourhis demeure un élément précieux de la ligne d’attaque. Il peut également dépanner au centre.

Centres > L’ancien espoir bayonnais, Guillaume Martocq a réalisé une excellente saison 2021 avec vingt-deux feuilles de match à son actif. Séduisant en attaque, généreux en défense, il a l’étoffe d’un titulaire. Il sera épaulé par le puissant samoan, Jordan Puletua lequel vient relancer sa carrière après avoir touché le fond l’an passé avec le SU Agen. L’international portugais, José Lima enchaîne sa quatrième saison consécutive à l’USC. Peu utilisé en 2021, il espère se racheter. José a aussi l’ambition de mener le Portugal à la qualification pour la Coupe du monde 2023.

Ouvreurs > Romuald Séguy et Lucas Méret respectivement partis pour Colomiers et Narbonne, le numéro 10 sera confié à Jonny McPhillips, 24 ans. L’encadrement compte sur les qualités de l’ex ouvreur de Leicester et de la sélection moins de 20 ans irlandaise pour animer l’attaque carcassonnaise. Doté d’un très bon jeu au pied, excellent buteur, il va tenter de séduire Albert-Domec. Baptiste Mouchous s’est brillamment comporté la saison passée. Il est plus qu’une doublure. Formé à l’école de l’Aviron bayonnais, Thomas Dolhagaray (21 ans) vient chercher du temps de jeu dans l’Aude.

Demi de mêlée > L’expérimenté, Samuel Marqués venu de Pau s’annonce comme le choix numéro un au poste. Techniquement au point, doté d’une belle passe, d’un tempérament de gagneur, il est également un excellent buteur. D’ailleurs c’est lui qui aura la responsabilité de la botte. L’encadrement peut également compter sur Damien Anon qui enchaîne sa cinquième saison chez les pros. L’ex perpignanais, Gaétan Pichon a aussi du talent à revendre. Il aura du temps de jeu. L’an dernier, ses prestations se sont avérées séduisantes.

Numéros 8 > Bakary Meite a fait valoir ses droits àc la retraite sportive. Clément Doumenc va assurer la succession de l’Ivoirien, a un poste où il s’est spécialisé avec succès l’an dernier. L’encadrement compte aussi l’utiliser comme flanker. Passé par Bayonne, l’international espoir géorgien, Ioane Iashaghashvili souhaite monter ses qualités. Puissant, généreux sur le petit périmètre, il a une belle carte à jouer.

Troisième ligne aile > Dans ce domaine, l’USC brille en qualité. Arrivé en 2018 de Dax, le Tourangeau, Pierre Huguet a montré qu’il était un élément indispensable. L’emblématique, Joel Koffi a achevé sa carrière professionnelle. Christian Labit n’est pas allé bien loin pour trouver un joueur semblable à son profil. L’ex usapiste (champion de Pro D2 2018), Pierre Reynaud vient relancer sa carrière. Peu utilisé l’an dernier, il veut retrouver des sensations. Sommelier de profession, licencié l’an passé à Mâcon, Louis-Mathieu Jazeix vient relever le défi en Pro D2. Il a bien l’intention de gratter quelques feuilles de match. C’est un excellent joueur de rugby à VII en Afrique-du-Sud, nation avec laquelle il a décroché la médaille de bronze olympique à Rio en 2016. Tim Agaba est un dévoreur d’espaces et un sacré défenseur, voilà un titulaire en puissance qui peut également évoluer en 8.

Deuxième ligne > Blessé au genou, Claude Dry n’a pu rempiler pour une saison supplémentaire. Pour remplacer, l’excellent preneur de balles sud-africain, Andries Ferrarra (ex Toulon et Edimbourg) aura la lourde tâche de lui succéder. Ce dernier a de sacrés arguments physiques. Il flirte avec le double mètre et revendique 120 kg sur la balance. Pour muscler et densifier un peu plus, le pack, Christian Labit a fait appel au prometteur Néo-Zélandais, Aaron Carroll lequel peut également évoluer en tant que flanker. Romain Manchia va enchaîner sa quatrième saison à l’USC. À 25 ans, il a encore de l’énergie à revendre. L’ancien Agenais, Christian Van Der Merwe reste sur une saison satisfaisante. À 25 ans, il va encore se bonifier. Rynard Landman est un pion essentiel du pack audois. L’ancien joueur du Super 14 et excellent preneur de balles peut aussi évoluer en troisième-ligne.

Piliers > L’ex international roumain, Andreï Ursache est un cadre de la mêlée audoise où il peut évoluer aussi bien à droite qu’à gauche. À 37 ans, il est aussi motivé qu’un junior. À gauche, l’international espagnol, Thierry Futeu a donné satisfaction l’an dernier. Cette saison, il devrait de nouveau élever son niveau de jeu. Pour seconder Andreï, l’encadrement a fait appel au gaucher aurillacois, Youssef Amrouni. L’an passé à Jean-Alric lors de la réception de l’USC, il avait donné du fil à retordre à son vis-à-vis. À droite, Julien Facundo (le pilier le plus discipliné du Pro D2) est une valeur sûre. Quant à Aurélien Azar, sa saison 2021 a été aboutie. Le Savoyard doit encore monter en puissance. Spécialisé à droite, l’ex toulonnais, Jérémy Boyadjis compte relancer sa carrière au pied de la cité. L’encadrement compte aussi sur deux espoirs géorgiens très prometteurs : Nikoloz Narmania et Nuzgari Somkhishvili.

Talonneurs > L’ex usapiste, Raphaël Carbou a réalisé une saison satisfaisante avec quatre essais à son actif. En revanche, le Sigeanais doit veiller à la discipline. Thomas Sauveterre a trouvé à cinq reprises la ligne de but adverse. Il est un élément incontournable du pack de l’USC. Maxime Castant n’excelle pas que dans l’imitation de Christophe Urios. C’est un joueur explosif qui doit améliorer son lancer. Il mérite mieux qu’une place de numéro trois. Luka Petriashvili est international géorgien moins de 20 ans. Il pourrait faire quelques apparitions chez les pros.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?