Béziers - Mont-de-Marsan : premières escarmouches

  • Adrien Latorre avec Beziers face à Colomiers
    Adrien Latorre avec Beziers face à Colomiers Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

C’est un prélude axé sur les notions fortes pour Biterrois et Montois, prêts à en découdre.

Si les préparations s’intensifient au rythme des semaines, les joueurs ont souvent hâte d’en découdre sur le pré. L’appel du contact et des joutes plus lucratives plutôt que d’éternelles séquences où les répétitions et les efforts à produire prennent le dessus pour l’heure. Biterrois et Montois vont croiser le fer à Millau pour ce premier match amical, le trophée Invivo récompensant le vainqueur, avec des objectifs à acquérir dans la montée à puissance qu’ils espèrent atteindre. Jean-Baptiste Barrère, le troisième ligne héraultais, concède une certaine impatience à l’approche des événements : «Nous allons chercher à mettre en place nos systèmes, aussi bien offensifs que défensifs. C’est la dernière ligne droite, la plus intéressante, le sprint final avant le championnat. Amical ou pas, on sera sur le terrain pour la gagne.» Un état d’esprit qui fait référence à des choix établis par les staffs respectifs sur la cohésion et la solidarité, puisque Béziers et Mont-de-Marsan ont fait appel à la Légion étrangère pour travailler certaines notions de groupe et véhiculer des valeurs assurément utiles pour la suite.

Frères d’armes

Rémi Talès, entraîneur des trois-quarts landais explique cette envie : «On souhaite créer des liens entre les mecs, les sortir du quotidien. Le but, c’est de pousser le groupe jusqu’à ses propres limites. Que chacun puisse partir ensuite avec sa mission et soit capable de remplir son rôle.» S’approprier en quelque sorte des codes ainsi qu’une rigueur qui sied à ce type de démarche. Alors que les deux formations ont prévu une autre rencontre amicale par la suite (Narbonne pour l’ASBH, Agen pour le Stade montois), ce duel sera également l’opportunité de se confronter aux nouvelles règles. Belliqueux s’abstenir. Une étape primordiale afin d’être cohérent d’emblée, Jean-Baptiste Barrère rajoute : «Nous avons bien analysé cette nouvelle donne même s’il existe toujours des questionnements. Soyons froids et appliqués et on devrait s’éviter quelques incompréhensions.» Entre tranchées défensives à déployer et organisation offensive à piloter, nul doute que les troupes seront attendues en termes d’investissement. Rémi Talès conclut : «J’attends surtout une prise d’initiative, que les joueurs parviennent à se trouver sur des enchaînements de longues séquences.» Tenir le cap, à la conquête de la fameuse ligne d’avantage, un joli programme en perspective.

Béziers : Zabala, Fernandes, Fincham, Changel, Marco-Pena, Estériola, Benoy, Madigan, Maamry, Gayraud, Van Bost, Lemardelet, Hoarau, Massot, Bitz, Vuillecard, Koen; Munilla, Goillot, Bisman, Latorre, Beauxis, Uruty, Espeut, Courtaud, Dreuille, Poi, Rawaca, Williams, Ballu, Plazy, Zénon.

Mont-de-Marsan : Lalanne, Innocente, Alves, Laval, Bultel, Macharashvili, Labouyrie, Gonzalez, Laterrade, Hézard, Tauleigne, Cédaro, Durand, Lisena, Wavrin, Brethous, Slade, Gouzou; Loustalot, Doubrère, Coly, Even, Du Plessis, Desaubies, Renda, Wakaya, Goneva, Sayerse, Lestremau, Naituvi, Bento, De Nardi, Laousse-Azpiazu.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy Rugiero
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?