Mirco Bergamasco : « On a sali ma réputation »

  • L'ancien entraîneur de la défense de Soyaux-Angoulême Mirco Bergamasco ne digère pas son départ du club charentais.
    L'ancien entraîneur de la défense de Soyaux-Angoulême Mirco Bergamasco ne digère pas son départ du club charentais. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Au printemps dernier, les dirigeants de Soyaux-Angoulême décidaient de ne pas prolonger le contrat de Mirco Bergamasco, leur entraîneur de la défense. Depuis, l’ancien international italien ne sait plus à quel saint se vouer pour être reçu par un club français.

Début mai, le manager du SA XV Vincent Etcheto annonçait que l’entraîneur de la défense du club, l’Italien Mirco Bergamasco, en place depuis deux saisons, ne serait pas conservé en Charente la saison prochaine. Lassé de ne pouvoir décrocher un seul entretien d’embauche en France dans la foulée de son départ de Charente, l’ancien international italien (38 ans, 89 sélections) est depuis revenu dans son pays natal. Il explique en préambule : "Il y a des gens qui parlent de moi en mal, des gens qui me savonnent la planche. On a sali ma réputation. Mon agent me dit qu’à chaque fois qu’il donne mon nom, l’interlocuteur tourne la tête."

Mirco Bergamasco : "J’ai fait mes preuves"

Mirco Bergamasco, ancien ailier du Stade français et du Racing 92, développe : "Tout n’a pas été facile avec Soyaux-Angoulême l’an passé mais j’ai aussi fait mes preuves en tant qu’entraîneur : au cours de ma première saison en tant que coach de la défense du SA XV (2019-2020, N.D.L.R.), pour ce qui était ma toute première expérience d’entraîneur, le club a terminé la saison avec la troisième meilleure défense du championnat. Dans la foulée, j’ai validé du premier coup un diplôme d’état supérieur d’entraîneur, à Marcoussis, et suis apte à coacher. Le "DES", C’est costaud. Mais si tous les présidents du rugby français me refusent un entretien, je ne pourrai jamais prouver ce que je vaux..."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?