Pas d'affolement à Pau

  • Pau a reconnu la supériorité de son adversaire, Bayonne, après la défaite 46-31 à l'extérieur.
    Pau a reconnu la supériorité de son adversaire, Bayonne, après la défaite 46-31 à l'extérieur. Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le , mis à jour

Les Béarnais ont-ils à s’inquiéter après leur revers à Bayonne ? Les intéressés refusent de céder à la panique.

Nettement battus, les Palois reconnaissaient la supériorité de leurs adversaires mais l’heure n’était pas, pour eux, à l’inquiétude. «On a dix-sept jours» martelait Sébastien Piqueronnie. C’est la période qui sépare ce match à Jean Dauger de l’ouverture du championnat.

Pour lui et ses hommes, il y a largement le temps de se mettre à flot. «On n’est pas inquiets, relativisait Martin Puech. Les Bayonnais étaient mieux préparés que nous. Ils ont démarré avant. Bien sûr, ces huit essais encaissés nous agacent. On peut en éviter deux ou trois. Mais j’ai une certaine expérience de ces matchs amicaux pour savoir que la vérité commence début septembre. Nous verrons contre l’UBB si ça va mieux et, après, il faudra être prêts pour le championnat.»

Il est vrai aussi que les Palois n’ont pas le vécu du groupe bayonnais. En plus de la nouvelle organisation et des dix-neuf recrues à intégrer, ils ont joué sans quelques cadres comme Hastoy et ils sortent, surtout, d’une lourde période, chargée de travail physique. Ce premier match était donc pour eux le point de départ, l’occasion de se remettre dans les conditions d’un véritable engagement.

Le prochain rendez-vous face à Bordeaux-Bègles, sera plus révélateur de leurs réelles dispositions.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?