Colomiers avec prudence

  • Johan Deysel, ici lors du match amical du 20 août contre l’Usap, entend bien permettre à Colomiers de bien démarrer la saison.
    Johan Deysel, ici lors du match amical du 20 août contre l’Usap, entend bien permettre à Colomiers de bien démarrer la saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Encore une fois parmi les prétendants pour une montée en Top 14 cette saison, les Columérins affrontent Provence rugby avec une certaine méfiance. 

La saison dernière, Colomiers commençait son exercice par une défaite sur la pelouse de Valence-Romans, mais enchaînait ensuite quatre succès de rangs, dont deux à l’extérieur, pour lancer son championnat. Parmi ces deux victoires à l’extérieur, l’USC avait arraché un résultat tardif sur la pelouse de Provence Rugby (15-23). Ce vendredi, c’est au tour des Columérins de recevoir les Aixois au stade Michel-Bendichou, garni de son public pour la première fois depuis un an et demi. « Ça va nous galvaniser. Un an sans public, ça fait long », trépigne Waël Ponpon. Le prometteur troisième ligne le sait, les Provençaux viendront en Haute-Garonne pour bien commencer leur championnat, mais aussi pour se venger de l’année dernière : « Ça va être une grosse équipe. Ils ont montré de belles choses l’année dernière quand ils étaient venus jouer chez nous. Ils ont fait de gros recrutements donc on sait à quoi s’attendre. »

Privé de son capitaine

Parmi les qualités identifiées par Ponpon, l’utilisation du ballon des visiteurs. « C’est une équipe qui bouge bien et qui met beaucoup de volume. À nous d’essayer de les contrer sur leurs points forts. » 

Méfiants, les Columérins se savent aussi attendus après une belle saison stoppée cruellement en barrage, sur la pelouse d’Oyonnax. Premier du classement avant l’apparition de la Covid, voilà maintenant deux saisons que le club s’approche de ses ambitions. « On a senti qu’on était déjà attendu partout mais on a aussi montré qu’on n’était pas là par hasard, lance Anthony Coletta. Tout le monde sait qu’en Pro D2, toutes les saisons sont différentes. On repart vraiment de zéro et on se concentre sur nous. » Capitaine de l’équipe, Coletta manquera cependant la rencontre à cause de tendinites. Mais il ne délaisse pas son rôle pour autant et continue d’accompagner l’équipe avant cette échéance importante. « J’essaie de me rapprocher des jeunes joueurs et d’échanger avec les vieux. J’aime bien prendre un peu de recul quand je suis blessé et voir le groupe mûrir. Je suis plus sur le côté mental. » Après les deux défaites lors des deux rencontres de préparation, il faudra en tout cas gagner vendredi pour confirmer une certaine montée en puissance. « À domicile, il faut gagner absolument, exige Coletta. Et à l’extérieur, il y a beaucoup de surprises en Pro D2 donc il ne faut pas se restreindre. Il faut prendre des points et jouer tant que les terrains sont propices… Cet hiver, ça sera différent. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?