Deux éclairs d'Imhoff et le Racing 92 s'impose face à Brive

  • Le Puma Juan Imhoff s'est offert un doublé pour conclure la préparation francilienne.
    Le Puma Juan Imhoff s'est offert un doublé pour conclure la préparation francilienne. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le traditionnel match de préparation des Brivistes à Biars-sur-Cere s’est soldé par une courte victoire du Racing 92, 19 à 17. Les deux formations peuvent être rassurées et se tourner sereinement vers le début du championnat.

C’est dans la paisible commune de Biars-sur-Cere, aux confins du Lot, que les Racingmen ont choisi de jouer leur seul match de présaison face à Brive, à une semaine de la reprise du championnat de Top 14 qui les verra affronter d’entrée leur meilleur ennemi parisien, le Stade français, dans un derby qui sent déjà la poudre. 

Biars-sur-Cere, son clocher, son stade champêtre et son usine d’une célèbre purée « fort de fruit », sponsor commun aux deux clubs. Et un club organisateur qui met les petits plats dans les grands pour que la fête soit belle autour de deux grandes équipes de Top 14.

Que retenir de cette rencontre, jouée sur un bon rythme ? Que les Racingmen ont réussi à s’imposer grâce à l’éclat de leur ligne de trois-quarts et à deux essais de Juan Imhoff, dont un exploit personnel qui l’a vu traverser le terrain et mystifier toute la défense briviste. Classe, vista, vitesse, port altier… Du grand art.

Pour le reste ? On sent que la machine Racing 92 est puissante mais qu’elle ronronne encore, la faute à quelques scories techniques qui viennent entacher la finition de mouvements pourtant très bien lancés. Une histoire de réglages, donc, avant que les purs-sangs que sont Gaël Fickou, Donovan Taofifenua ou Kurtley Beale ne trouvent la bonne carburation. Après quoi, soyez-en sûr, les dégâts dans les défenses adverses seront considérables.

Brive a bien réagi

Les Brivistes, avec leur jeune garde sur le terrain, ont démarré plutôt timidement la rencontre avant de monter en puissance, bien aidés par l’entrée en jeu, petit à petit, de leurs joueurs les plus expérimentés. Paul Abadie, pour ses premières minutes sous le maillot corrézien après 20 ans passés à Agen, a animé avec justesse et son équipe aurait même pu l’emporter dans les dernières minutes de la rencontre si Enzo Hervé avait converti la pénalité de la gagne (78e).

Les Brivistes étaient en effet bien revenus dans la rencontre quelquies instants plus tôt, grâce à deux beaux essais inscrits coup sur coup par Karkadze (70e) et Bituniyata (72e). Las, les Corréziens partaient d'un peu loin. Le Racing remporte donc son seul match de préparation de présaison.

Anecdotique mais bon pour la confiance, à huit jours des grands débuts en championnat. Ce sera le promu Perpignan qui se dressera sur la route du CA Brive ; tandis que le Racing 92 affrontera le Stade français.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David Bourniquel
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?