Castres : Cédric Clavé en appui

  • Le CO a décidé de faire appel à l’arbitre Cédric Clavé pour améliorer sa discipline.
    Le CO a décidé de faire appel à l’arbitre Cédric Clavé pour améliorer sa discipline. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Équipe la plus pénalisée du top 14 la saison passée, le CO a décidé de faire appel à l’arbitre Cédric Clavé pour améliorer sa discipline.

Pierre-Henry Broncan l’avait annoncé au soir de la dernière journée de Top 14 en juin : le Castres olympique, dans un soucis de progression, allait agrandir son staff technique en y agglomérant de nouvelles compétences. De fait, après avoir recruté deux nouveaux entraîneurs spécialisés dans le courant de l’été - Yannick Caballero pour la touche et Karena Wihongi pour la mêlée - le club tarnais collabore désormais avec l’arbitre Cédric Clavé, qui intervient tous les mardis auprès du groupe professionnel. L’objectif ? Faire passer un cap au CO en termes de discipline, le gros point noir de la feuille de statistiques des Tarnais lors du dernier exercice.

Le Castres olympique n’est pas le premier club à faire intervenir un arbitre dans son organigramme. Montpellier, par exemple, a engagé Alexandre Ruiz comme un membre du staff à part entière. Ce ne sera pas vraiment le cas de Cédric Clavé à Castres. À 35 ans, l’arbitre de la ligue Nouvelle-Aquitaine n’a pas complètement rangé le sifflet. Il a juste pris un peu de recul avec l’arbitrage le temps de sa collaboration avec le CO et n’arbitrera plus avant, au mieux, 2022. Un point sera fait en fin d’année civile avec Franck Maciello, directeur technique national de l’arbitrage, afin de décider de la suite à donner au parcours de Cédric Clavé. "Nous ferons le bilan ensemble mais la décision finale de continuer ou pas lui appartiendra, explique l’ancien arbitre qui voit d’un très bon œil la collaboration entre ses hommes et les clubs. C’est une bonne chose que les arbitres soient sollicités pour aider les clubs. Cela permet à tout le monde d’avancer." Pour des raisons évidentes d’équité, un arbitre engagé auprès d’une équipe ne peut pas arbitrer au centre du terrain dans la division où elle évolue.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?