Le RCN doit lancer sa saison

  • En l’absence de Madaule, Belzons sera le capitaine de cette équipe narbonnaise face à Montauban.
    En l’absence de Madaule, Belzons sera le capitaine de cette équipe narbonnaise face à Montauban. Midi Olympique - Aurélien Delandhuy
Publié le

Après deux lourdes défaites, cette équipe narbonnaise doit relever la tête avant la réception de Montauban pour espérer lancer sa saison comme il se doit.

Cela fait maintenant plus de dix jours que le Racing Club Narbonnais s’est lancé dans cette Pro D2 qui ne lui fait aucun cadeau, c’est le moins que l’on puisse dire. Si les Orange et Noir se sont lourdement inclinés face à Mont-de-Marsan lors de la première journée, la défaite 57 à 16 contre Rouen le week-end dernier a été difficile à encaisser. Alors que Rouen était censé être l’un des concurrents directs de Narbonne pour le maintien (14e à l’issue de la saison dernière), les hommes de Julien Seron n’ont pas su rivaliser avec cette équipe rouennaise qui était clairement au dessus. On savait que rien ne serait facile pour les Narbonnais et que le navire serait amené à prendre l’eau à plusieurs reprises mais sans doute pas aussi vite et pas de cette manière.

En ce début de saison, les promus semblent complètement dépassés par le niveau de ce championnat : « On s’était dit pendant l’intersaison que l’on aurait un début de championnat compliqué parce qu’il faut s’apprivoiser avec ce rythme de la Pro D2 ainsi qu’au niveau, mais on ne s’attendait pas à ce que cela soit aussi dur. Ces deux premiers résultats font tache dans notre ligne de conduite et dans notre évolution », assure Sébastien Logerot entraîneur de la défense du RCN.

En manque de caractère

Ces deux défaites peuvent s’expliquer par un manque de repères sur le terrain, une équipe qui apprend encore à se connaître et un passage compliqué de la Nationale à la Pro D2 due à un écart flagrant de niveau entre ces deux compétitions. Mais ce ne sont pas les seuls maux de cette équipe narbonnaise.

Si techniquement il y a encore beaucoup à faire, les Orange et Noir ont aussi manqué de caractère. Il faut dire que sur les deux premières rencontres l’écart au score s’est creusé très rapidement, laissant les Narbonnais dans une situation où seul le caractère aurait pu faire la différence : « souvent au bout d’un quart d’heure il y a déjà vingt points d’écart donc ça fait trop mal à la tête », confirme Sébastien Logerot. Cette équipe doit apprendre à se remobiliser et surtout prendre confiance en elle, croire en ses capacités. Soigner son entame de match face à Montauban sera donc primordial pour le RCN : « On est conscient qu’on a pris deux claques, mais il faut rester soudé et encore travailler. On s’est manqué sur les deux premiers matchs et j’espère qu’il y aura une révolte contre Montauban, ce déclic au sein de collectif qui va leur faire prendre conscience qu’ils ont les moyens de rivaliser et qu’ils arrêtent d’avoir ce complexe d’infériorité parce qu’il y a des joueurs de qualité au sein de ce groupe », poursuit-il.

La carte du turnover

Face à ces deux défaites consécutives, le staff du RCN a décidé de jouer la carte du turnover et d’opérer plusieurs changements dans la composition d’équipe. Sur la feuille de match on retrouvera donc Taulagi qui sera titulaire au centre, le troisième ligne Faleafa qui fera son retour après deux semaines de suspension. Namy et Pinto, blessés tous les deux en début de saison seront également de la partie. Goutard sera quant à lui titulaire à l’arrière après une petite semaine d’arrêt suite à une inflammation du talon. « Il y a de nouveaux joueurs qui vont intégrer l’équipe ce week-end donc on espère que cette fraîcheur va être bénéfique pour notre groupe et que cela va apporter une nouvelle dynamique. On mise beaucoup sur ce turnover. On espère que cette nouvelle vague va nous permettre de lancer notre saison », explique l’entraîneur de la défense. Une chose est sûre, un peu de sang frais ne fera pas de mal à cette équipe à la recherche de certitude.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?