Un Lou sans caractère à Pau

  • Pierre Mignoni s'est exprimé sur ses joueurs après le match à Pau
    Pierre Mignoni s'est exprimé sur ses joueurs après le match à Pau Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Alors que les hommes de Pierre Mignoni évoluaient en supériorité numérique, ils repartent seulement avec un bonus défensif de leur premier déplacement.

Les statistiques sont cruelles pour les Lyonnais. Cruelles car elles démontrent bien la supériorité du Lou face à des Palois réduits à quatorze. Les joueurs de Pierre Mignoni ont eu plus de munitions (103 ballons portés contre seulement 68), et ils ont été bien inspirés avec le ballon en main (684 mètres gagnés avec notamment quatre franchissements, quatorze plaquages cassés, dix-sept passes après contact). Tous les chiffres du secteur offensif sont à l’avantage des Lyonnais malgré une fin de match en faveur des Palois.

Lyon s’est donc sabordé, manquant d’énergie pour aller au bout de son plan de jeu, ou pire, faisant preuve de suffisance en pensant que la supériorité numérique finirait bien par faire pencher la balance du bon côté. Le constat était donc amer pour le manager Pierre Mignoni, même s’il se montrait philosophe sans laisser place à la colère : «Évidemment qu’il y avait mieux à faire qu’un bonus défensif mais il fallait mieux le faire. Pau a tenu son match et on n’a pas concrétisé nos actions. On franchit plusieurs fois pourtant… Si on marque sur nos temps forts, peut-être, et ce n’est pas sûr, qu’on les met plus en difficulté. Les Palois ont été plus tueurs que nous dans les trente dernières minutes, rien à dire. Nous sommes bien contents de prendre un point car nous aurions pu aussi le perdre.»

Un doute qui s’installe

Et il est vrai que les Lyonnais ont eu les occasions d’écœurer les Palois avant cette fin de match à sens unique. Il a manqué ce dernier geste mais aussi ce supplément d’âme : «Notre puissance n’a pas pris le dessus, il fallait être patient, travailler ensemble pour les faire péter physiquement, et on n’a pas réussi à le faire. On fait des petites fautes à répétition parfois collectives, parfois individuelles qui ne nous ont pas permis de les mettre à mal et quand nous y sommes parvenus nous n’avons pas réussi à concrétiser des actions vraiment franches. J’en ai deux ou trois en tête.» Le doute s’est ensuite installé, en espérant que ça ne soit pas les démons de la saison passée où le Lou a été plombé par une certaine irrégularité. Pierre Mignoni chassait en tout cas cette hypothèse : «Prenons un peu de temps et on verra si on a vraiment appris des leçons du passé. Que ça nous arrive maintenant va nous faire comprendre que nous devons être plus tueurs. Il y a des choses positives mais pas assez pour l’emporter.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?