Après le 39-0 subi le week-end dernier, une réaction attendue chez les Pumas

  • Rugby Championship - Les Pumas
    Rugby Championship - Les Pumas Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Étrillés la semaine dernière, les hommes de Mario Ledesma doivent montrer un meilleur visage. Mais en sont-ils capables contre les All Blacks ?

On peut surprendre les All Blacks. C’est rare mais cela arrive. Une seule fois. Pas deux. C’est, en substance, ce que voulait dire le cinglant 39-0 asséné par les Néo-Zélandais aux Argentins sur la pelouse neutre du CBus Stadium, sur la Gold Coast australienne. Si les hommes d’Ian Foster ont tenu à faire passer la bande à Mario Ledesma sous le baby-foot, c’est parce qu’ils voulaient effacer la terrible humiliation que les Pumas leur avaient fait subir le 14 novembre 2020, date de la première victoire de l’histoire des Pumas sur les Tout Noirs (25-15, avec vingt-cinq points d’un Nicolas Sanchez déchaîné).

Dans les faits donc, les Pumas sont capables de vaincre les Kiwis. Mais en regardant le match de la semaine dernière, on s’est dit que ce triomphe était bien lointain. Certes, les Argentins ont bien subtilisé quelques lancers adverses, ont fait la guerre dans les rucks comme ils savent le faire si bien… mais cela s’est arrêté là. Privés de toute possession, les protégés de « Super Mario » en ont été réduits à tenter d’endiguer les vagues noires qui ont déferlé sur eux. Ils ont plaqué, beaucoup plaqué même. 206 fois, précisément. Mais cela n’a pas empêché les All Blacks de leur inscrire cinq essais, dont certains avec une facilité déconcertante.

Scott Barrett méfiant

Alors, aura-t-on droit à la même démonstration de force ce week-end ? Possible. En tout cas, les Blacks s’attendent à une réponse argentine : « Cette équipe est toujours bonne pour trouver des moyens de s’améliorer, a déclaré cette semaine le deuxième ligne Scott Barrett. De notre côté, nous avons bien analysé notre match et nous ne manquons pas de secteurs que nous devons absolument améliorer ». Sans déconner Scott ? À 39-0, il vous reste encore des choses à améliorer ? Le géant des Crusaders a raison. Comme nous l’avons déjà dit, les Pumas se sont montrés performants en touche, et notamment dans les contres : « Ils étaient bien structurés dans leur organisation et sont parvenus à couvrir les zones du milieu et du fond qui, comme tout le monde le sait, sont les meilleures pour attaquer. Nous nous sommes adaptés et avons comblé ce déficit en gagnant des ballons dans d’autres secteurs mais ce n’est pas ce que nos trois-quarts veulent. »

Une bataille des airs est donc attendue ce week-end. Mais pas seulement : « Les Argentins ont analysé leur match et vont revenir avec un surplus de motivation. Nous allons affronter une équipe totalement différente », prévient Barrett. En espérant que cette fois, il y aura match.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?