Kurtley Beale : à la fois génial… et caractériel

  • Kurtley Beale (Racing 92) face au Stade rochelais
    Kurtley Beale (Racing 92) face au Stade rochelais Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le

Si son comportement n’est pas toujours irréprochable hors du terrain, Kurtley Beale est en revanche irrésistible dès lors qu’il foule une pelouse…

On n’oubliera jamais ce que nous confia Jacky Lorenzetti au sujet de Kurtley Beale, lorsque l’international australien s’engagea avec le club des Hauts-de-Seine. Au moment où on faisait remarquer au patron du Racing 92 qu’au-delà de posséder un talent monstre, l’arrière australien avait aussi la réputation d’être un vrai caractériel, l’ancien PDG de Foncia nous répondit ceci : « Des fois, je reproche à mes joueurs de manquer de caractère. Bon… Beale, il est peut-être plus expressif que la moyenne… Mais c’est la diversité qui fait la réussite. Et puis, s’il y a un incendie, Laurent Travers prendra juste un extincteur. » Si l’on ira pas jusqu’à parler d’un premier « incendie » au Racing, on relèvera néanmoins que Kurtley Beale a glissé lors du stage de préparation des Ciel et Blanc en juillet dernier. Au cours du voyage des Franciliens en Savoie, le Wallaby aurait ainsi bringué plus que de raison, se comportant mal et déclenchant la colère du staff francilien. Mardi soir, un dirigeant du club nous confiait : « Nous n’avons pas apprécié son comportement et lui avons dit. Ce n’est pas un écart gravissime. Nous avons connu ça par le passé avec d’autres joueurs mais il ne faut pas que ça se reproduise, voilà tout. »
Si l’écart de conduite de Kurtley Beale a quelque peu fait tousser du côté du Plessis-Robinson, les patrons du club savent aussi qu’ils possèdent en l’Australien un diamant véritable.

Restera-t-il au Racing 92 ?


Très bon face au Stade français en ouverture du championnat, Beale fut tout aussi bon contre La Rochelle, le week-end dernier.Toujours parfait sur ses couvertures de balles, l’ancien attaquant des Waratahs fut également dangereux sur chacune de ses relances et, de match en match, sa connexion avec Imhoff ou Vakatawa n’en devient que plus redoutable. Les Biarrots sont prévenus, n’est-ce pas ? Pour le reste, Kurtley Beale est en fin de contrat avec le Racing 92 et, jusqu’ici, le président Lorenzetti n’a pas encore actionné la clause visant à prolonger, ou pas, l’engagement de Kurtley Beale En parallèle, le club des Hauts-de-Seine s’est donc aussi positionné sur l’arrière de l’Usap et des Bleus Melvyn Jaminet. Également courtisé par le Stade toulousain, le dernier rempart des Catalans ne sait pas encore dans quel grand club il évoluera au terme de la saison en cours. Mais dans leur projet de construction d’une entité entièrement « Jiff », les dirigeants franciliens ont fait de Jaminet une cible prioritaire… À suivre…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?