Usap : épreuve de feu et surprise-partie

  • Lucas Velarte (Perpignan)
    Lucas Velarte (Perpignan) Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le

Les Catalans ont décidé de se servir de ce déplacement pour mesurer la profondeur de leur effectif. Avec l’espoir d’y déceler de bonnes surprises.

Entre deux confrontations initiales face à des concurrents directs - Brive et Biarritz - et une double réception d’équipes à sa portée sur le papier - un Toulon amoindri et Pau, ce déplacement à Lyon dénote dans l’agenda de septembre de l’Usap. L’encadrement a décidé d’utiliser cette échéance dans le Rhône pour opérer une revue d’effectif. Une volonté autant qu’une nécessité : il est question d’assurer une émulation et d’économiser les cadres, alors que Kubriashvili, Lam, Bachelier, Delguy, De la Fuente, Fernandez ou encore Williane, tous « potentiels titulaires », manquent à l’appel depuis l’ouverture. « Nous avons fait les deux matchs amicaux et le début de championnat avec une même ossature, explique Patrick Arlettaz. Les joueurs qui n’ont pas trop pu s’exprimer jusqu’à présent vont avoir l’occasion de se montrer. Les remplaçants pourront prouver qu’ils ont de quoi être des titulaires en puissance et les autres qu’ils sont en mesure d’intégrer le groupe. Nous sommes assez satisfaits de ce que l’équipe a produit, cette rencontre est censée venir rebattre les cartes. »
Les supporters sang et or pourront avoir un aperçu de la profondeur du groupe et identifier les possibles révélations de la saison : « L’équipe se dessine un peu autour des joueurs déjà alignés et des huit qui ne sont pas encore disponibles. Mais l’on aura besoin de plus de monde et de qualité. Dans ces cas-là, il y a toujours quelques déceptions et des bonnes surprises. Certains vont se révéler. J’en ai deux ou trois en tête. »

« Deux ou trois noms en tête »


Les premiers noms venant à l’esprit sont ceux de Ugena, auteur d’entrées intéressantes et dont la polyvalence pourrait rendre de précieux services, ou à Mahu, avec ses 205 centimètres sous la toise et sa mobilité apparente.
Par-delà ce casting, il y aura un résultat à défendre. Rotation ne signifie pas automatiquement impasse : « Ça ne veut pas dire que l’on y va sans ambitions collectives, nuance le technicien. Il faudra avoir la capacité de répondre présent. Le discours que j’ai tenu à l’entraînement mardi, jeudi et que j’aurai avant le match est très simple : si tout le monde voudra tirer son épingle du jeu, la priorité restera de se fondre dans le collectif. Il ne faut pas se tromper. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?