Kilian Geraci : "Un vrai test au Racing"

  • Kilian Geraci passera une vraie épreuve face au Racing
    Kilian Geraci passera une vraie épreuve face au Racing Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le deuxième ligne du Lou revient sur son début de saison, ses axes de progression et le prochain match sur la pelouse du Racing.

Comment s’est passée votre reprise le week-end dernier ?

Nous avons réussi à gagner avec le bonus, en débloquant le score assez vite, grâce notamment à un exploit individuel de Demba (Bamba). Nous n’avons pas eu trop la pression du score. Mais il y a beaucoup de choses à améliorer. Nous avons fait beaucoup de fautes. C’est récurrent depuis le début de saison... Il y a des choses à travailler.

Vous-mêmes avez connu des difficultés sur des renvois en début de match. Comment l’expliquez-vous ?

Pour ma part, il y avait un peu de soleil mais ce n’est pas une excuse. J’ai travaillé à l’entraînement cette semaine. Nous en avons parlé ensemble. Il y a des erreurs individuelles, un peu bêtes. Elles laissent l’adversaire dans la partie, grâce à nous. Il faut gommer ça. C’est le plus important pour les matchs à venir. On doit pouvoir gommer ça d’une semaine sur l’autre. Je pense que c’est une question d’attention, de concentration.

Après Perpignan, votre entraîneur en demandait plus dans le combat de votre part...

C’est quelque chose que je travaille depuis un moment. Deuxième ligne est un poste rugueux. Et le coach m’en demande beaucoup. Il est exigeant et c’est bien. Aller en Equipe de France me fait également progresser à chaque fois que j’y suis. Deuxième ligne est un poste important, avec beaucoup de responsabilités. Je ne vais pas m’en plaindre.

Votre coach a dit attendre beaucoup des internationaux. C’est votre troisième saison à Lyon, celle de la confirmation ?

La première saison a été bizarre, avec l’arrêt lié au Covid. J’arrivais à Lyon, je devais également m’adapter au changement. La deuxième saison, j’ai plus joué, avant de me blesser. J’ai également connu ma première sélection en Equipe de France. Maintenant, je souhaite être dans la continuité. Mon objectif individuel est de progresser tous les ans, de prendre plus de responsabilités, d’augmenter mes capacités dans tous les secteurs de jeu. J’ai vingt-deux ans. Il faut être patient. Je continue de travailler.

Comment appréhendez-vous le déplacement au Racing ?

L’intensité va monter d’un cran. Les équipes commencent à être rodées. La saison est lancée. Nous avons un bon match contre Clermont, qu’on ne doit pas oublier. Mais le match au Racing va être un vrai test. Nous allons pouvoir voir où nous nous situons. La priorité sera d’arrêter de faire des erreurs individuelles, et collectivement, de montrer notre caractère. Le Racing est bien en place et sera revanchard après sa défaite à Biarritz. Mais je pense que nous avons les capacités pour rivaliser.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?