La bonne affaire rouennaise, Aix dans le dur

  • Les Aixois ont été trop approximatifs
    Les Aixois ont été trop approximatifs Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Face à une équipe aixoise trop approximative et laborieuse, les Rouennais ont signé un précieux succès en étant solidaires et pragmatiques.

Ils ont tremblé dans les derniers instants avec la transformation manquée de Massip mais au final, cette victoire rouennaise n’est pas usurpée tant là encore, les Normands ont su maîtriser les débats, notamment grâce à une excellente première période où ils ont su mettre la pression sur leurs adversaires aixois maladroits et incapables de scorer dans la zone de marque visiteuse. Et ce sont ces moments-là où l’équipe normande a su résister et rester soudée que la différence s’est faite sur ce match. Si l’on ajoute à cela des ballons portés qui ont sans cesse mis en difficultés les Aixois et une défense de fer qui n’a rien cédé ou presque, vous avez une partie des ingrédients nécessaires à cette victoire sur le fil mais terriblement importante après la déception engendrée la semaine passée avec la défaite contre Colomiers. Cette fois-ci, la pièce est retombée du bon côté et le mérite en revient à la volonté de ces Rouennais qui ont tenu le choc même si le dernier quart d’heure a été très difficile à vivre tant les hommes de Mauricio Reggiardo ont bien failli rafler la mise à la sirène.

Une nouvelle désillusion pour Aix

«En première période, on leur a mis beaucoup de pression, soulignait le capitaine rouennais Fabien Vincent. Ils manquent deux essais et ensuite on a su rester soudés et dans le match ! On a réussi aussi à scorer avec notamment une pénalité en notre faveur de 55 mètres et de leur côté, Massip n’a pas été en réussite. Le rugby se joue parfois à peu de choses. On s’appuie sur une bonne défense, de bons ballons de contre-attaque bien menés et sur ce coup-là ça a tourné en notre faveur.» Les joueurs de Nicolas Godignon et Renaud Dulin se sont appuyés sur leurs points forts pour faire douter leurs adversaires aixois et en faisant la course en tête, ils les ont contraints à faire des fautes sachant que cette équipe aixoise n’était pas au mieux mentalement après son échec face à Narbonne. Et puis, ils ont également été propres quand il le fallait avec notamment un excellent jeu au pied de Lydon, doté d’un fabuleux pied gauche, et d’O’Leary qui a su alterner avec réussite ses orientations de jeu.

Côté aixois, c’est une nouvelle douche froide et surtout un deuxième revers consécutif à la maison même si sur la fin, Provence Rugby a tout tenté. «Nous n’avons pas su scorer pendant nos temps forts, avance le centre aixois Louis Marrou, et en rugby c’est fortement préjudiciable. Maintenant, nous sommes en début de saison et forcément il y a encore des choses à travailler. On va faire le dos rond, on va adopter un profil bas, on va continuer à bosser pour revenir plus forts et efficaces. Ce Pro D2 est de plus en plus dense et homogène, il n’y a pas de match facile !» Avec deux défaites d’affilée à Maurice-David, Provence Rugby est clairement en déficit de confiance. Quant à Rouen, ce succès rattrape la défaite concédée contre Colomiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?