Haddad, le sécateur arrosé

  • Haddad, le sécateur arrosé
    Haddad, le sécateur arrosé Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les jours de « première » marquent toujours une vie. Toujours. De celle-ci, sa première sortie en pro dans son jardin de Deflandre, Matthias Haddad en rigolera sans doute, à la fin de sa carrière, horizon encore très lointain pour un jeune joueur de sa trempe.

Encore faudra-t-il qu’il s’en souvienne ! Samedi, une semaine après son premier essai en jaune et noir, le natif de La Rochelle n’est resté qu’une poignée de secondes sur sa pelouse chérie. Le temps de s’assommer, sur un plaquage, contre la hanche du Biarrot Romain Lonca. Et de rester totalement inerte, l’espace de longues secondes. Sur le coup, tout le stade est saisi d’un certain effroi.
Son coéquipier et ami Rémi Bourdeau encore davantage, depuis le bord du terrain. Presque sous ses yeux. « Quand tu vois des images comme ça, ça fait toujours peur. Il convulse un peu sur les premières secondes. J’étais inquiet pour lui », raconte après coup le flanker, appelé à le remplacer au pied levé.

Rassurez-vous, le grand gaillard va bien, bien que profondément déçu. « Gamin, quand tu vois l’équipe fanion jouer à Deflandre, tu as des étoiles plein les yeux. C’est un rêve de gosse de pouvoir fouler cette pelouse, un jour, en match », qu’il nous disait, pas plus tard que fin août, dans ces mêmes colonnes. Il faudra repasser. L’infatigable sécateur chez les moins de 20 ans, et notamment lors de l’épopée 2019 des Bleuets, s’est fait prendre à son propre jeu. La faute à une erreur technique. « Au lieu de plaquer épaule droite, Matthias plaque épaule gauche avec la tête sur le côté, analyse l’entraîneur des arrières, Sébastien Boboul. Excès d’engagement sur ce premier plaquage, il n’a pas maîtrisé son geste. » Le métier qui rentre, Matthias.

Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?