Christophe Deylaud, le « Monsieur Plus » d'Agen est de retour

  • Christophe Deylaud, le « Monsieur Plus » d'Agen est de retour
    Christophe Deylaud, le « Monsieur Plus » d'Agen est de retour Midi Olympique / Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Christophe Deylaud est de retour au SU Agen, neuf ans après l’avoir quitté pour la dernière fois. Il revient au chevet d’une équipe mal en point. Avec pour objectif de redresser la barre… Avant plus si affinités ?

Qui aurait cru que les supporters agenais attendraient avec tant d’impatience le retour d’un Toulousain dans leur club ? Plus sérieusement, ils ont très vite adopté et adoubé celui qui les a menés en finale du championnat de France en 2002, en coupe d’Europe en 2006-2007 et qui les a maintenus en Top 14 plusieurs saisons par la suite. Sans oublier ce titre de Pro D2 en 2010. Bref, entre Christophe Deylaud et le SUA, c’est une histoire qui dure, et ce malgré les séparations. Et pour tout vous dire, du côté d’Armandie, voilà plusieurs années que le retour du « Monsieur Plus » est attendu.

« Il respire SUA »

« Quelque part, même si les Agenais ne pensent plus à Christophe Deylaud, moi je pense toujours à eux », avouait-il à nos confrères du Petit Bleu d’Agen en décembre 2019, à l’aube d’un certain… Agen-Toulouse. Mais qu’il ne s’y trompe pas. Depuis l’annonce du départ de Mauricio Reggiardo pour Castres, son nom n’a cessé d’être prononcé. Et finalement, cette période d’attente concorde avec le début du déclin du SU Agen.

« Le seul qui peut nous sortir de là, c’est Deylaud », pouvait-on entendre par ci. « Il nous manque un vrai leader comme lui », lisait-on par là, sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, c’est la bonne, Christophe Deylaud est bien de retour à Armandie. 9 ans après être parti.

Jeudi, les supporters de la « main courante d’Armandie » étaient un petit peu plus nombreux au moment du retour à l’entraînement. Et ils ont vu rapidement Deylaud débarquer, déjà en tenue, avec son jogging, et son sac à dos. Souriant et attentif, en compagnie de Jeff Fonteneau, puis de Vincent Farré quelques minutes plus tard. D’ailleurs, le capitaine agenais semble ravi de rencontrer le personnage en personne. « Il s’est présenté, on a pu échanger avec lui. Et il nous a déjà donné quelques conseils pour améliorer des points. » Et de poursuivre : « C’est quelqu’un que l’on connaît et dont on sait le passé en tant qu’entraîneur et joueur. Il aime le SUA, il connaît très bien la maison. Il respire SUA. »

Quel rôle ?

Reste à savoir si le nouveau « consultant » de cette équipe va s’intégrer pleinement dans le projet mis en place par le staff. Et là encore, Vincent Farré y croit dur comme fer : « Déjà c’est une satisfaction d’avoir gardé ce staff en place. Cela fait un bout de temps que je suis à Agen, et c’est vrai que l’on avait besoin de stabilité. Christophe sera un vrai plus car il s’entend très bien avec Régis notamment. » Et pas que. Car Deylaud coopérera dans ce staff avec des garçons qu’il a fait grandir. Jérôme Miquel et Sylvain Mirande notamment. Mais aussi avec des joueurs qui étaient là avant son départ, sous ses ordres. À savoir Raphaël Lagarde et Mathieu Lamoulie.

Les supporters sur les réseaux sociaux sont heureux. Staff et joueurs également. « Monsieur Plus » n’a jamais aussi bien porté son surnom. Mais il ne faut pas s’y tromper, même si Jean-François Fonteneau a annoncé que le Toulousain revenait en tant que consultant, gageons que l’ancien international apportera bien plus au groupe.

« C’est un gagneur, il peut nous apporter ce petit plus qui nous manque dans la tête », confirme Vincent Farré. Il est vrai que dans le cadre actuel, dans l’esprit SUA, le conseil d’administration semble avoir misé sur le bon cheval. Reste à voir lors des premiers entraînements si l’intéressé se cantonnera bien à son rôle de consultant ou si la réalité du terrain reprendra le dessus. Toujours est-il que Christophe Deylaud a jusqu’à la fin de la saison pour aider le groupe à redresser la barre. Joint par téléphone, il n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations. Néanmoins, en bon compétiteur qu’il est, l’on peut imaginer que son but n’est pas de rester dans l’ombre. « Christophe est un dominant, un gagneur », confirmait d’ailleurs Jeff Fonteneau. De là à revoir le bonhomme en bord de terrain pieds nus rapidement ? Rien ne semble moins sûr si la première étape de la mission se passe bien.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?