Nationale : le résumé des matchs de la 4e journée

  • Nationale : le résumé des matchs de la 4e journée
    Nationale : le résumé des matchs de la 4e journée Icon Sport
Publié le

Ce week-end se tenait la quatrième journée de Nationale. Voici les résumés de tous les matchs qui se sont disputés.

À Angoulême - Vendredi 20 heures - Soyaux-Angoulême bat Nice 27-10 (16-10). Arbitre : M. Danflous. 3 000 spectateurs.

SOYAUX-ANGOULÊME : 2E Lestremau (34e), Roux (64e) ; 1T (35e), 5P (8e, 25e, 46e, 50e, 59e) Ugalde.         

NICE : 1E de Koroï (10e) ; 1T, 1P (29e) Le Gal. Cartons jaunes : Tachat (32e), Delage (67e).

SOYAUX-ANGOULÊME : 15. M. Laforgue (22. Dubecq 67e) ; 14.Lestremau, 13. Naqiri (21.Pehau 70e), 12. Mau, 11. Lafitte ; 10.Ugalde (20.Fontaine 70e), 9. Rubio (15.G. Laforgue 74e) ; 7.Skhadadzé, 8.Va’aï (19.R. Ayarza 77e), 6.Gibouin (cap.) ; 5. Roux, 4. Nabou (18.Copeland 70e) ; 3. Vartan (23.Farrance 64e), 2. Bidart (16.Aveï 11e), 1. El Ansari (17.Odishvili 30e).   

NICE : 15. Le Gal ; 14. Bureitakiyaca, 13. Delage, 12. Torfs, 11.Gougeon ; 10. Defives (21.Ricquebourg 60e), 9. Champin (20.Ormaechea 60e) ; 8.Freytes, 7. Tachat (cap.) (19.Suaud 53e), 6. Fourcade ; 5. Koroï, 4.Rey ; 3. Shatirishvili (18.Lespinasse 67e), 2. Alkhazashvili, 1. Vola (17.Lemaire, 27e). Non entré en jeu : 16. Haupt, 22. Haupt, 23.Johnson.

Les meilleurs : À Soyaux-Angoulême, Ugalde, Rubio, Lestremau, Gibouin, Roux, Odishvili ; à Nice, Koroï, Alkhazashvili, Freytes, Fourcade.

Pour enrayer la série de trois revers pour débuter la saison, Soyaux-Angoulême démarre fort la rencontre mais manque de réussite. C’est finalement grâce au pied d’Ugalde que les locaux ouvrent la marque. Mais Nice réagit et inscrit le premier essai de la rencontre grâce à Koroï (10e). Dans l’obligation de gagner, Soyaux tarde à reprendre le contrôle, mais bascule en tête à la pause grâce à un essai de Lestremau (16-10, 40e). Dans le second acte, les Charentais dominent de la tête et des épaules. Roux parvient à inscrire un deuxième essai, mais le SA XV ne parvient pas à scorer plus pour se mettre en quête du bonus offensif. Avec deux cartons jaunes reçus durant la rencontre, le Stade niçois ne s’est pas facilité la tâche et s’incline 27 à 10.

Dorian Bercheny

 

À Tarbes - Samedi 19 heures - Tarbes bat Dijon 27-18 (16-0). Arbitre : M.Groizeleau (Nouvelle Aquitaine). 2 400 spectateurs.

TARBES : 2E Oltmann (12e), Réal (62e) ; 1T Berbizier (12e) ; 5P Berbizier (4e, 20e, 39e), Lhusero (74e, 80e). Carton jaune : Aulika (48e).

DIJON : 2E de pénalité (49e), Altier (77e) ; 2P Fuertes (57e), Conduche (67e). Carton jaune : Jame (38e).

TARBES : 15. Berbizier (21. Duffau 66e) ; 14. Rubio, 13. Stanaway (20.Millet 72e), 12. Paulet 11. Oltmann (22. Dumestre 58e) ; 10. Pees, 9. Lhusero ; 7.Parrou (23. Erasmus 54e-64e), 8. Manu (19. Mansieux 72e), 6. Real (8. Manu 78e) ; 5. Maninoa, 4. Sajous (18. Maximin 47e) ; 3. Aulika, 2. Mondon (16. Lamothe 58e), 1. Bessonart (17.Combier 58e).

DIJON : 15. Altier ; 14. Hartmann (25. Vermont 40e-50e), 13. Conduche, 12. Liabot, 11. Caramel ; 10. Fuertes (22. Mieres 64e) ; 9. Kusiolek (20.Dufau 50e) ; 7. Amiot (18. Fromenteze 40e), 8. Majola (17. Kafotamaki 53e), 6. Lebian (cap.) ; 5. Alarcon ; 4. Paul (19. Gregoire 41e) ; 3. Brou (23.Sproston 54e), 2. Tabarot (16. Nehme 41e), 1. Jame (25. Vermont 49e).

Les meilleurs : À Tarbes, Berbizier, Manu, Lhusero, Real, Aulika, Mondon, Bessonart ; à Dijon, Fuertes, Conduche, Alarcon, Altier.

Les Tarbais ont construit leur succès en première période grâce à une mêlée dominatrice qui a souvent mis à la faute sa rivale et qui a ainsi permis à leur buteur Berbizier de faire mouche à trois reprises. Ils sont également parvenus à inscrire un essai par leur ailier Oltmann après plusieurs temps de jeu. Menés 16 à 0 à la pause, les Dijonnais allaient procéder à plusieurs changements qui allaient leur être bénéfique car après plusieurs pilonnages devant l’en-but local ils se voyaient accorder un essai de pénalité. Puis grâce à la réussite de leur buteur, ils revenaient à 6 points de leurs adversaires.

Sentant le danger les Tarbais remettaient la main sur le ballon et Réal en profitait pour filer à dame. Après une pénalité réussie de part et d’autre les visiteurs inscrivaient un nouvel essai par Altier. Juste avant le coup de sifflet final Lhusero faisait mouche des 30 mètres, permettant aux siens moins fringants après la pause d’asseoir leur succès. Quant aux Dijonnais ils pourront regretter leur première période complètement ratée.

Jean-Louis Bleze-Pascau

 

À Blagnac - Samedi 18 heures - Blagnac bat Dax 24-20 (6-13). Arbitre : M.Darche (Ile-de-France). 600 spectateurs.

BLAGNAC : 2E Moleana (54e), Ravier (63e) ; 1T Renaud (54e) ; 3P Renaud (28e, 59e, 72e) ; 1DG Renaud (11e).

DAX : 3E Pilati (6e, 14e, 41e) ; 1T Curutchet (41e), 1P Curutchet (38e).
Carton jaune : Helmbacher (28e)

BLAGNAC : 15.Vernetti (21.Seunes 68e) ; 14.Graulle, 13.Moleana, 12.Piron (22.Vareilles 64e), 11.Daurau Bedin ; 10. Renaud, 9. Brun (20.Ravier 47e) ; 7.Verdy (19.Collet mt), 8.Vachon (cap.), 6.Medvès ; 5.Mutel (18.Ponsole 54e), 4.Bekov ; 3.Salandria Ruiz (23.Lorenzon 54e), 2.Piffero (17.Bertrand 67e), 1.Martin (16.Biscioni 54e).

DAX : 15.Gatelier ; 14.Pilati, 13.Hollet, 12.Pisani, 11.Delai ; 10. Curutchet (22.Cerisier Bonnis 52e), 9.Reteau (21.Garrouteigt 37e) ; 7.Ferrer, 8.Tulou (20.Doucouré 71e) ; 6.Aletti (cap) ; 5.Gaune (19.Bidau 54e), 4.Helmbacher (18.Loiret 48e) ; 3.Ferreira (23.Stemmet 55e), 2.Levi (Auzqui 47e), 1.Dréan (17.Faitotoa Asa 51e).

Les meilleurs : À Blagnac, Biscioni, Renaud, Piron ; à Dax, Pilati.

« Autant en emporte le banc… ». Le scénario faisant la part belle au fameux coaching a trouvé un remake diamétralement opposé à celui qui avait prévalu ici-même, il y a un peu plus d’un an. En passe de l’emporter - et quasiment sans coup férir du fait d’une défense tout terrain impossible à prendre en défaut - les Chalossais ont fléchi, subissant ainsi de plein fouet les assauts de suppléants locaux tout simplement déchaînés. Vingt minutes « de folie » ont suffi aux Blagnacais pour tout renverser et engranger les quatre points de la victoire alors qu’en début de deuxième acte, d’aucuns auraient signé, des deux mains qui plus est, pour l’équivalent du minimum syndical tant Dax, dans l’immédiate continuité du revers infligé à Valence-Romans, faisait alors très forte impression dans le sillage d’Alexandre Pilati. Mais il faut croire, quitte à enfoncer une porte ouverte et comme le disaient déjà les anciens - Pierre Albaladejo en tête - à l’époque où les remplaçants étaient quantité négligeable, un match dure bel et bien quatre-vingts minutes…

Ph. A.

 

À Albi - Samedi 19 heures - Albi bat Cognac Saint Jean 39-23 (25-16). Arbitre : M. Urruzmendi (Nouvelle-Aquitaine). 1 850 spectateurs.

ALBI : 5E Tagotago (12e, 53e), Alibert (16e), Vasuinubu (40e), Castant (47e) ; 4T Queheille (12e, 16e, 47e, 53e) ; 2P Queheille (30e, 34e). Cartons jaunes : Tagotago (31e), Dedieu (60e), Breton (73e).

COGNAC-SAINT-JEAN-D'ANGELY : 2E Dospital (26e, 80e) ; 2T Lalarme (26e, 80e) ; 3P Lalarme (22e, 32e, 38e) . Cartons jaunes : Larée-Larrouy (15e), Tougne (73e).

ALBI : 15. Marzocca ; 14. Vasuinubu, 13. Silafaï-Léa’ana, 12. Bertrand, 11.Tagotago (22. Caminati 70e) ; 10. Russell (21. Vidal- 55e), 9. Queheille (20. Pouzoulic 68e) ; 7. Guillaume (19. Calas 59e), 8. Engelbrecht (3.Tchapnga 73e), 6. Veyrac (1. Afatia 61e, 70e) ; 5. André, 4. Alibert (18.Gaillard 49e) ; 3. Tchapnga (23. Breton 66e), 2. Castant (16. Aussibal 75e), 1. Afatia (17.Dedieu 49e).

COGNAC-SAINT-JEAN-D'ANGELY : 15. Dospital ; 14. Lotawa, 13.Bouscasse (22. Duhourquet 55e), 12. Karea, 11. Reynaert (21.Sentucq 49e) ; 10. Lalarme, 9. Billou ; 7. Zubizareta (16. Gau 21e- 25e, 1. Aho 74e), 8. Toevalu (19. Bidegain 55e), 6. Lynch (23. Davetawalu 49e) ; 5.Lavetanakoroï (20. André 65e), 4. Praud ; 3. Hygonnet (18. Drie 49e), 2. Larre-Larrouy (16.Gau 49e), 1. Aho (17. Tougne 49e).

Les meilleurs : À Albi, Bertrand, Vasuinubu, Tagotago, Silafaï-Léa’ana, Castant, Veyrac ; à Cognac-Saint-Jean-d’Angély, Dospital, Lalarme, Gau.

Deux essais inscrits par Tagotago et Alibert lors des quinze premières minutes laissaient augurer une soirée paisible pour Albi. Mais c’était sans compter sur le réveil charentais. Les Unionistes entraient enfin dans le match; Dospital y allant de son essai tandis que Lalarme les maintenait à portée de fusil des Tarnais. Cependant ces derniers aggravaient la marque avec une réalisation de Vasuinubu sur la sirène. Cet essai anesthésiait Cognac dépassé durant la deuxième mi-temps, hachée par un nombre incalculable de mêlées. Ce secteur de la conquête étant la seule satisfaction charentaise et, à l’inverse, la grosse inquiétude tarnaise. Malgré tout Albi sécurisait son bonus offensif par deux nouveaux essais de Castant et Tagotago alors que Dospital réalisait un anecdotique doublé sur le gong.

R. S.

 

À Valence - Samedi (19 heures) - Valence-Romans bat Chambéry 24-21 (12-0). Arbitre : M.Bru (Occitanie). 3 000 spectateurs.

VALENCE-ROMANS : 4E Van Lill (5e), Vargas (39e), Gobet (43e), Dupas (71e) ; 2T Price (40e, 44e). Cartons jaunes : Vargas (52e), Bourgois (73e).

CHAMBERY : 2E Coignat (41e), Velten (59e) ; 1T Cilliers (42e) ; 3P Cilliers (46e, 54e, 76e). Cartons jaunes : Nennig (7e), Moinot 9e).

VALENCE-ROMANS : 15. Gobet (22.Moura 61e) ; 14. Vargas, 13.Quinnez, 12. Taufa (21.Tabualevu 57e), 11. Giresse ; 10. Price, 9. Loree (20.Dupas 61e) ; 7. David (19.Bruchet 55e), 8. Van Lill, 6. Armary (cap.) ; 5. Groenwald (18.Goumat 55e), 4. Uys ; 3. Goze (23.Blust 54e), 2. Jenneker (16.Bourgois 68e), 1. Zouhaïr (17.Aléo 46e).

CHAMBERY : 15. Moinot (21.Phillips 76e) ; 14. Nennig (22.Hecquet 68e), 13. Mjekevu, 12.Neiceru, 11. Velten ; 10. Cilliers, 9. Nocete (20.Gerber 70e) ; 7. Coignat (19.May 70e), 8. Dance, 6. Cèbe ; 5. Guyot, 4. Bardos (cap.) (18.Guyot 70e) ; 3. Sauzaret (23.Kudiona 48e), 2. Brute de Remur (16.Primault 48e), 1. Lorenzon (17. Camara 48e).

Les meilleurs : À Valence-Romans, Giresse, Armary, Van Lill, Vargas ; à Chambéry, Cilliers, Nocete, Cèbe, Bardos.

Le leader Chambéry a concédé sa première défaite de la saison face à son dauphin. L’entame était idéale pour les locaux. Un essai dès la 5e par Van Lill et des Chambériens en double infériorité dans le premier quart d’heure. Ces derniers s’armaient de patience, ne paniquaient pas et passaient ce mauvais moment sans encaisser un point. Il fallait attendre le money time de la première période pour voir les Damiers conclure par Vargas un magnifique mouvement. (12-0) à la mi-temps, le résultat était loin d’être acquis. Coignat dès la 41e remettait son équipe en scelle. À partir de cet instant, une course-poursuite s’engageait entre les deux équipes. Valence-Romans tremblait jusqu’à la dernière minute et Chambéry décrochait un bonus défensif mérité.

Denis Ravanello

 

À Suresnes - Dimanche 15 heures - Suresnes bat Aubenas 18-15 (15-8). Arbitre : M. Braley (Occitanie). 300 spectateurs.

SURESNES : 2E Jauzion (2e, 27e) ; 1T Gueho (27e) ; 2P Gueho (19e, 56e).

AUBENAS : 2E Mondoulet (6e), Clement (49e) ; 1T Chastaing (49e) ; 1P Chastaing (25e).

SURESNES : 1.Gallaire (17. Zipf 5e) ; 2. Bordes (16. Bajart 55e) ; 3.Koberidze (23. Tsiklauri 46e) ; 4. Yahi (18. Vosloo 50e) ; 5. Djebbari ; 6. Berenguel ; 8. Vignolles (19. Claassen 53e ; 7. Falcon de Longevialle ; 9. Dauvergne (20. Barbarit 51e) ; 10. Gueho ; 11. Proult ; 12. Cazot (cap.) ; 13. Jauzion (22. Malyon 70e) ; 14. Cazedepats ; 15. Corno (21. Ford 61e)

AUBENAS : 1.Arnaud (16. Stragiotti 72e) ; 2. Besson (17. Reynaud 51e) ; 3. De Sousa (23. Balas Burel 48e) ; 4. Gendre (19. Fulachier 52e) ; 5.Seuvou ; 6. Bonhomme ; 8. Guetat ; 7. Mondoulet (cap.) (18. Sylvestre 55e) ; 9. Lacroix (20. Benoist 68e) ; 10. Chastaing (21. Porcher 58e) ; 11.Plantevin ; 12. Ramette ; 13. Berrard (22. Barnier 55e) ; 14. Clement ; 15. Baudy.

Les meilleurs : À Suresnes, Falcon de Longevialle, Jauzion, Yahi, Gueho, Bordes, Berenguel ; à Aubenas, Mondoulet, Lacroix, Baudy.

Reprise tonique sur le Valérien où l’Ardéchois (cœur fidèle) dont on connait l’appétence pour la pêche albénassienne a su mettre les gaz (de Vals) dans une entame fulgurante comme un désir qui flambe, comme une allumette qu’on craque, pour la jubilation d’un public debout (la classe) jaugé à 300 unités. Le Suresnois surpris mais enhardi, prenait le score dès la deuxième minute sur une relance de 80 m qui envoyait Jauzion à dame ! Hélas les locaux perdaient leur pilier Gallaire, encaissaient sur un contre un essai en puissance de Mondoulet dès la 6ème minute ! Captivante, haletante, incisive, pertinente de bout en bout la joute très engagée laissera des traces dans les organismes mais aussi dans les esprits !

Guy Corno

 

À Bourgoin - Samedi 18 heures - Massy bat Bourgoin 35-6 (13-6). Arbitre : M.Santamaria (Occitanie). 2 500 spectateurs.

MASSY : 4E Ferrer (3e), Dit Robaglia (65e), Pleindoux (68e), Ortolan (74e) ; 3T Kotze (3e), Clouté (65e, 74e) ; 3P Kotze (32e, 38e, 53e).

BOURGOIN : 2P Cachet (23e, 31e). Carton jaune : Cotte (64e).

MASSY : 15. Carré (22. Clouté 62e) ; 14. Preira, 13. Jacomme, 12. Guillomot (21. Ortolan 62e), 11. Dit Robaglia ; 10. Kotze, 9. Prier (20. Boissinot 29e-36e, 69e) ; 7. Loubière, 8. Gbizie (7. Loubière 76e), 6. Decubber ; 5. Chauveau (cap.) (18. Pleindoux 49e), 4. Oulaï (19. Coetzee 53e) ; 3. Ferrer (23. Chabeaudie 49e), 2. Trassoudaine (16. Duclieu 69e), 1. Poipy (17. Correa 49e).

BOURGOIN : 15. Cachet ; 14. Bouet, 13. Colliat, 12. Bosch, 11. Foliaki (21. Nicolas 53e) ; 10. Sola, 9. Hutteau (20. Pontarollo 64e) ; 7. Broeders (22. Leonte 49e), 8. Lee (18. Luafutu mt), 6. Rivoire (7. Broeders 73e) ; 5. Cotte (cap.), 4. Nokontwana (19. Geffré 55e) ; 3. De Klerk (23. Zakashvili 75e), 2. Khribache (16. Tripier 59e), 1. Devisme (17. Gaborit 49e).

Les meilleurs : À Massy, Dit Robaglia, Oulaï ; Kotze, Prier, Chauveau ; à Bourgoin, Aucun.

Comme un chat avec une souris, Massy a pris son temps pour donner l’estocade à une équipe nord-iséroise totalement à côté de ses pompes. Entre un essai refusé pour un en-avant (7e), deux sièges de la ligne infructueux et une mauvaise transmission entre Jacomme et Dit Robaglia (39e), les Franciliens n’étaient pas payés à la pause (13-6). Il fallut un carton jaune, infligé au capitaine berjallien, Léandre Cotte, coupable d’avoir écroulé un maul (64e), pour voir les visiteurs s’envoler enfin au score. Le troisième essai, de Pleindoux, marqué au cœur d’une défense pour le moins poreuse, symbolisa la déroute berjallienne, qui ne fut pas du goût du président, Henri-Guillaume Gueydan. « Je n’aime pas être pris pour un c...», lâcha à chaud, le dirigeant, la mâchoire crispée, après le triste spectacle offert par son équipe.

S. F.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?