Réactions attendues pour Nice et Bourgoin

  • Réactions attendues pour Nice et Bourgoin
    Réactions attendues pour Nice et Bourgoin Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Il est bien sûr trop tôt pour évoquer l’ombre de l’épée de Damoclès se profilant de façon menaçante au-dessus des têtes niçoises et berjalliennes mais du côté des Arboras, la pression va monter d’un bon cran, samedi en fin d’après-midi. Une victoire seulement pour les Maralpins, aucune en faveur des Nord-Isérois susceptibles de montrer, comme leurs proches voisins stéphanois en Ligue 1, qu’ils valent bien mieux que leur peu flatteuse dernière place. Un passif réciproque qui, sauf improbable partage des points, vaudra au protagoniste vaincu des migraines supplémentaires.

Autre point chaud, le derby entre Unionistes et Soljadicio-Angoumoisins. D’aucuns feraient volontiers du relégué de Pro D2, par ailleurs net vainqueur de Nice vendredi dernier, le légitime favori mais d’un autre côté, l’écart au classement est trop, beaucoup trop mince pour balayer l’hypothèse d’un nouveau sursaut des coalisés de Cognac et de Saint-Jean-d’Angély. Lesquels, lors de la réception de Blagnac à la mi-septembre, avait fort bien réagi après deux défaites. Vigilance également chez les Dacquois où l’on n’est pas encore parvenu à s’exporter tandis qu’un faux pas à domicile a déjà été entériné. Certes, le parcours accompli depuis la journée inaugurale par Chambéry montre que les Chalossais n’ont pas à rougir de ce revers mais tout de même, un probant succès aux dépens d’Albi relève de l’impératif. Attention, toutefois, les Tarnais, comme les autres représentants de l’Occitanie, se déplacent en toute quiétude. Massy et Chambéry « carburent » tellement bien que Tarbais et Blagnacais ne nourrissent aucune ambition excessive. Ce qui ne sera pas le cas de Valence-Romans face à Suresnes (sur la pelouse de l’Arena, eantre habituel des pros du Racing 92). Les Drômois, après avoir mis fin à la belle série savoyarde, n’entendront pas jeter le manche après la cognée. Leurs hôtes, qui ont senti le vent du boulet sud-ardéchois lors du quatrième acte, voudront faire mentir l’adage selon lequel il est très difficile de s’imposer deux fois de suite à domicile. Du moins, lorsque les échéances en question se déroulent à une semaine d’intervalle.

Enfin, entre Dijonnais et Albenassiens, séparés par un tout petit point au classement, c’est un tableau de marche aux allures de copier-colller, avec deux victoires et deux défaites dans chaque camp.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?