Parra et Serin, des avenirs qui posent question

  • Parra et Serin, des avenirs qui posent question
    Parra et Serin, des avenirs qui posent question Icon Sport - Icon Sport
Publié le

De nombreux numéros 9 de renom verront leur contrat expirer en fin de saison. À commencer par les deux internationaux qui sondent le marché actuellement.

Le calme avant les grandes manœuvres ? Jusqu’à présent, le marché des demis de mêlée a été relativement tranquille. Comme attendu, Clovis Le Bail (25 ans) a prolongé l’aventure avec Pau et Baptiste Couilloud (24 ans, 8 sélections) s’apprête à en faire de même avec Lyon. Mais la suite pourrait réserver des surprises.

À commencer par les deux numéros 9 en activité les plus capés du rugby français : Morgan Parra (32 ans, 71 sélections) et Baptiste Serin (27 ans, 42 sélections), engagés jusqu’en juin prochain. Les représentants du Clermontois, arrivé en 2009 à Marcel-Michelin, sondent actuellement le marché à son sujet. Déjà, l’an passé, le joueur avait envisagé de changer d’air. Encore une fois, son nom est revenu du côté du Stade français mais, en interne, le club parisien dit ne pas être en quête d’un numéro 9. À Clermont, on envisage de lui transmettre une proposition de prolongation de contrat, à des conditions salariales revues à la baisse par rapport à celles définies par le précédent bail, paraphé en 2018. Cette opportunité de marché pourrait-elle convaincre un des concurrents de l’ASM de passer à l’attaque ? C’est à suivre. Tout comme le dossier Baptiste Serin. Le CV du Toulonnais, actuellement blessé à une épaule, tourne sur les bureaux des recruteurs de Top 14. Si son départ n’est pas acté, le joueur est à l’écoute des propositions. Un retour à Bordeaux paraît en tout cas compromis, Maxime Lucu et Yann Lesgourgues étant tous deux engagés sur le long terme.

Kerr-Barlow vers le statu quo

Parra et Serin sont deux éléments clés d’un marché qui n’attend qu’un mouvement pour s’activer. Les joueurs de renom en fin de contrat sont légion. Pour certains, la prolongation est attendue : La Rochelle serait ainsi partie pour conserver Tawera Kerr-Barlow (31 ans, 27 sélections), n’excluant pas un renfort en parallèle, Montpellier devrait renouveler d’un an le bail de Benoît Paillaugue (33 ans) et le Racing 92 a fait de la prolongation de Nolann Le Garrec (19 ans) une priorité. De nombreux cas ne sont pas encore tranchés : il en est ainsi de Thibault Daubagna, à qui la Section a transmis une offre de prolongation, de Jonathan Pélissié (33 ans, 1 sélection) à Lyon, de Maxime Machenaud (32 ans, 38 sélections) et Teddy Iribaren (31 ans, 2 sélections), auxquels le Racing 92 serait attaché, ou encore d’Alexi Balès (31 ans) à Toulouse. Comme le veut le marché, un jeu de chaises musicales pourrait rapidement s’enclencher, sachant qu’un club comme Castres, confronté à la retraite prochaine de Rory Kockott (35 ans, 11 sélections), est déjà à l’affût d’un bon coup.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?