Comment La Rochelle a resserré les boulons avant de recevoir Toulon

  • Malgré un début de saison pas tout rose, La Rochelle présente le troisième bilan défensif après sept journées. Les Maritimes de Jonathan Danty et Tawera Kerr-Barlow ont encaissé 120 points. Seuls Toulouse (102) et Lyon (111) font mieux.
    Malgré un début de saison pas tout rose, La Rochelle présente le troisième bilan défensif après sept journées. Les Maritimes de Jonathan Danty et Tawera Kerr-Barlow ont encaissé 120 points. Seuls Toulouse (102) et Lyon (111) font mieux. Midi Olympique / Aurélien Delandhuy
Publié le , mis à jour

Le rideau le plus hermétique du Top 14 la saison dernière retrouve de sa superbe après un début de saison plus timoré sur le plan défensif.

Un seul essai encaissé sur ses trois dernières sorties. Pour deux victoires à la clé. Au-delà de sa progressive remontée au classement, le Stade rochelais peut se targuer d’une solidité retrouvée devant sa ligne. C’est sans doute, d’ailleurs, le principal motif de satisfaction du mois en cours. Sans ça, le vice-champion de France, si brouillon offensivement face à Brive, n’aurait sans doute pas signé, en Corrèze, sa première victoire de la saison à l’extérieur (6-8).

Samedi dernier, malgré une double infériorité numérique en fin de premier acte, le rideau rochelais a notamment essuyé sans broncher la répétition de séquences défensives particulièrement énergivores. Ou comment illustrer parfaitement une devise chère à Thomas Lavault : « Mettre son corps en danger et être prêts à se sacrifier pour l’équipe. » Une semaine plus tôt déjà, après le convaincant succès obtenu contre Castres (29-10), le longiligne deuxième ligne avait senti du mieux : « La saison dernière, même sur les matchs où l’on était un peu en dedans, une chose ne faillissait jamais : la défense. Notre défense était énorme ! On voulait se retrouver là-dessus. Ce n’était pas vraiment nous sur ce début de championnat, à prendre des essais en première main… »

Les récentes prestations soignent les statistiques. Avant la réception du RCT, La Rochelle est désormais, avec Lyon, l’équipe du Top 14 la moins à la merci d’une célébration adverse. Huit essais encaissés au total, dont la moitié à domicile. Les plus tatillons souligneront toutefois que, lors du précédent exercice, il avait fallu attendre novembre pour voir un visiteur, en l’occurrence Clermont, trouver le chemin de l’en-but rochelais de Deflandre.

« Élever encore nos standards au plaquage »

Si le Castres olympique y est parvenu il y a deux semaines, « notre ligne était bien plus en place, plus agressive, elle montait plus vite, observe Kévin Gourdon. On avait mis le focus là-dessus pendant la semaine pour retrouver notre efficacité passée. Ça a plutôt bien fonctionné mais il faut élever encore nos standards au plaquage et élever individuellement notre niveau pour bien réaliser le système. » Le flanker fait notamment référence au gros trou d’air pour entamer le championnat contre Toulouse. Seulement 71 % de réussite au plaquage, ce soir-là. Un pourcentage depuis remonté au-delà des 85 %.

Alors que le club à la caravelle retrouve peu à peu son standing défensif, Ronan O’Gara tire son chapeau aux recrues. Dont l’adaptation express à l’exigeante organisation mise en place depuis 2019, par l’actuel manager, saute déjà aux yeux. Ce n’était pas gagné d’avance, quand on sait que le collectif maritime avait mis de nombreux mois à absorber tous les préceptes importés de son expérience aux Crusaders. « C’est grâce à eux, jure « ROG », au sujet notamment de Danty et Buliruarua, associés pour la première fois au centre face à Castres. Je n’ai pas bien fait les choses, je n’ai pas passé suffisamment de temps pour expliquer les systèmes. Avec mon boulot, je suis pris un peu partout. Mais la victoire libère et permet de se concentrer sur les choses qui me passionnent. »

Face à Toulon, La Rochelle espère surfacer sa lancée de progrès. Le curseur de la discipline sera probablement l’une des clés, entre deux des trois formations les moins « fautives » de la division.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Romain ASSELIN
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?