Pro D2 - L'étoile de la semaine : Nadir Megdoud, le retour gagnant

  • Nadir Megdoud (Rouen) a inscrit un superbe essai face à Oyonnax vendredi.
    Nadir Megdoud (Rouen) a inscrit un superbe essai face à Oyonnax vendredi. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Lors de la victoire de Rouen face à Oyonnax (25-16) vendredi, on a pu voir que Nadir Megdoud avait quelque chose de différent. Cette saison, l'ailier (re)commence le rugby en pro à Rouen, son parcours étant pour le moins atypique.

Issu de la formation seine-et-marnaise (comme Mathieu Bastareaud ou Lester Etien), Nadir Megdoud est passé par Massy, avant de partir à Brive à l'âge de 19 ans. Il fait ainsi ses pas avec les professionnels sous la houlette de Nicolas Godignon, qu’il retrouve à Rouen cette année. Mais voilà, Nadir n’est pas comme les autres, et quand le rugby ne lui plaît plus… il arrête. 

« J’étais jeune, la rigueur, le monde pro à Brive, je ne savais plus si j’aimais le rugby. j’ai donc stoppé pendant plusieurs années, j’ai repris des études, je me suis rapproché de ma famille à Paris. Puis Beauvais est venu me chercher, j’ai joué en Fédérale 2, et petit à petit j’ai repris goût au jeu. Cet été j’ai refait un essai à Aurillac, puis c’est là que Nicolas m’a appelé pour me parler de Rouen. C’est proche de Paris, le projet est solide, j’ai donc dit oui », explique l’ailier.

Face à Oyonnax, il a montré ce qu’on espérait de lui, un côté instinctif, un feu follet, et une puissance au duel. Son essai, s’il avait été inscrit en Top 14, ferait le tour des télés. Il y a tout lui dans cette action : le renversement qui surprend tout le monde (même ses coéquipiers), un joueur effacé, puis deux, grâce à des appuis de folie, et un dernier défenseur renversé en percussion. Pour ensuite aller aplatir tout tranquillement. On espère en voir d’autres très vite. 

Par Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?