Nationale - Objectif atteint pour le VRDR qui conforte sa place de leader en s'imposant face à Blagnac

  • Nationale - Objectif atteint pour le VRDR
    Nationale - Objectif atteint pour le VRDR Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Par ce nouveau succès bonifié, les damiers confortent leur place de leader et dégagent des certitudes.

En amont de la rencontre, le boss du sportif, Johann Authier avait donné la feuille de route après le succès bonifié face à Aubenas, terminer ce bloc par un nouveau succès et conforter la place de leader. Toujours pragmatique et prudent, le manager général avait le sourire après une nouvelle victoire bonifiée. « L’objectif sur ce bloc était de gagner nos quatre matchs dont trois réceptions en espérant des faux pas de nos adversaires, c’est chose faite. On est efficaces, pragmatiques, capables de marquer même quand on n’a pas d’occasions ».

La conquête, rampe de lancement

Cette rencontre a dégagé des certitudes. Ce succès face à Blagnac est riche en enseignement sur la qualité du banc. Le staff a changé l’ensemble de la première ligne avec une première titularisation pour Kakauridze et Aléo qui encadraient Boudhjema. Les trois hommes ont rapidement pris leurs marques. La première mêlée a rassuré. Par la suite, les Blagnacois ont subi le martyre durant ces premières quarante minutes. Ce qui fait dire à Johann Authier : « Notre groupe est homogène, des absences importantes sont remplacées sans problème. »

Si la mêlée est à l’identique de la saison dernière l’un des maillons forts du pack… la touche complète parfaitement ce dispositif avec notamment Uys et Armary, passés maîtres dans l’art de contrer les lancers adverses. Samedi face à Blagnac quatre ballons ont été gagnés. Une excellente rampe de lancement pour la marque de fabrique du pack drômois, les ballons portés. Une touche qui rassure le groupe, insiste le pilier Aléo : « C’est clair, nous sommes performants en touche défensive, c’est capital quand nous sommes dans des positions inconfortables. C’est un gage de confiance. » Les certitudes sont nombreuses, une défense de fer, des lignes arrières qui malgré des absences se mettent au diapason de leurs coéquipiers du pack.

Taufa, l’indestructible

Un homme attire les projecteurs, le centre Alaska Taufa. L’ex grenoblois, 37 ans, éclabousse de sa classe cette entame de saison. Il vient d’inscrire deux essais, face à Aubenas et Blagnac. Au-delà de cette efficacité, c’est le patron des lignes arrières, il avance constamment et par sa prise d’intervalle est un danger constant pour l’adversaire.

En défense, il montre une présence constante par son placement et son engagement. Johann Authier qui l’a côtoyé à Grenoble est admiratif : « Alaska à 37 ans répond toujours présent. C’est impressionnant, ce n’est pas le fruit du hasard. Son hygiène de vie impeccable, son implication au quotidien en font un compétiteur hors pair. Je n’avais aucun doute sur sa capacité à s’adapter et à donner sa pleine mesure. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis Ravanello
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?