Test Match - Tout roule pour Antoine Dupont, capitaine des Bleus par « intérim »

  • Antoine Dupont a tenu son rôle de capitaine par intérim avec maîtrise et a même failli agrémenter sa prestation d’un essai. Photo M. O. - D. P.
    Antoine Dupont a tenu son rôle de capitaine par intérim avec maîtrise et a même failli agrémenter sa prestation d’un essai. Photo M. O. - D. P.
Publié le

Promu en l’absence d’Ollivon, le demi de mêlée a encore prouvé combien il savait gérer la pression et les responsabilités, gardant sérénité et efficacité dans un match pourtant tendu.

Il y eut l’association Jalibert-Ntamack mais l’autre grande attraction, c’était lui. Encore et toujours Antoine Dupont, en haut de l’affiche depuis plus de deux ans. Cette fois, pour ses responsabilités nouvelles en équipe de France. Ollivon blessé et absent, le demi de mêlée du Stade toulousain a été nommé capitaine par intérim pour cette tournée. Alors, l’interrogation était légitime : ce rôle allait-il changer son approche d’un rendez-vous international ou modifier son comportement durant la rencontre ? "Je connais cette fonction depuis quelque temps déjà à Toulouse", a-t-il indiqué après le coup de sifflet final. À vrai dire, poser ce genre de question avec Dupont, c’est déjà connaître la teneur de la réponse, tant rien n’atteint l’intéressé. Effectivement, le "peut-être meilleur joueur du monde actuel" est désormais plus qu’un simple vice-capitaine en club. Julien Marchand suspendu lors de la finale de Champions Cup, c’est lui par exemple qui avait mené avec sobriété et succès ses troupes au titre. Cette saison, le talonneur alternant avec Peato Mauvaka à son poste, il avait aussi été capitaine à quatre reprises en huit journées avec les Rouge et Noir avant de rejoindre Marcoussis. Surtout, lui dit que cela n’a pas non plus bouleversé sa place en sélection : "Quand Charles était là, nous étions déjà un groupe de joueurs à discuter sur tous les aspects du jeu et même des à-côtés. En réalité, cela s’est fait naturellement." Épaulé par Gaël Fickou et Grégory Alldritt les jours précédant le duel face aux Pumas, Dupont a ainsi fait du Dupont. Tout simplement. Il a été apaisant dans des discours et fut ensuite rassurant sur le terrain.

Vu la tension sur la pelouse samedi soir, et les nombreuses échauffourées émaillant la première mi-temps, ce rôle aurait pu le désorienter. Pas le genre de la maison, lui qui fut félicité par plusieurs arbitres de Top 14 pour sa sérénité et son respect dans les échanges.

"Il faut rester froid"

Là encore, il a été constructif avec le directeur de jeu. Et quand Julien Marchand a perdu ses nerfs à la demi-heure de jeu, écopant d’un carton jaune, son coéquipier a cherché à ramener le calme. Comme après la grosse bourde de Matthieu Jalibert provoquant le premier essai argentin. Le numéro 9 a alors réuni ses partenaires dans l’en-but : "Tout le monde a été bienveillant avec Matthieu, le haut niveau peut amener ce genre d’erreur. Il n’y avait pas de souci, on ne s’est pas affolé. La réaction de l’équipe a été bonne." La sienne aussi, pour délivrer une partition de nouveau positive, avec 106 mètres gagnés, cinq défenseurs battus et dix plaquages réussis pour aucun raté. Il a failli agrémenter ce premier capitanat d’un essai dont il a le secret, étant au soutien d’une action d’envergure. Mais il fut refusé pour un léger en-avant de Melvyn Jaminet soixante mètres plus loin, après de longues et crispantes minutes d’attente et de vidéo. Là aussi, il a démontré son flegme. "Nous étions aussi frustrés que vous, souriait-il. Mais il faut savoir l’accepter et faire en sorte que ça n’ait pas d’incidence pour la suite, rester froid dans nos têtes, même si ça nous agace." Lucide et juste, jusque dans l’après-match. Dupont, tout roule pour lui et sur lui.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?