Test Match - Une Écosse héroïque qui s'impose face aux Wallabies pour la dernière de Poite

  • Test Match - Une Écosse héroïque qui s'impose face aux Wallabies pour la dernière de Poite
Photo by Icon Sport - Hampden Park - Glasgow (Ecosse)
    Test Match - Une Écosse héroïque qui s'impose face aux Wallabies pour la dernière de Poite Photo by Icon Sport - Hampden Park - Glasgow (Ecosse) Spi / Icon Sport - Spi / Icon Sport
Publié le

Si Murrayfield a vu le XV du Chardon s’imposer face à l’Australie (15-13), la lumière était aussi braquée sur le seul homme avec un maillot différent : Romain Poite. L’homme aux 72 matchs internationaux au sifflet a pour la dernière fois été le patron d’un match entre deux nations.

On le dit et le répète assez dans ces colonnes : la beauté du sport réside dans son incertitude et le fait que rien n’est écrit à l’avance. Pourtant dans cette rencontre « nord-sud » de l’Autumn Nations, et ce avant qu’elle ne commence, on savait d’avance qui serait l’homme du match. Romain Poite a achevé sa carrière au terme des quatre-vingts minutes de jeu de cet engagé Écosse-Australie. Les quatre-vingts dernières pour celui qui en aura déjà vécu 5 680 (hors temps additionnel !) sur la scène internationale. Derrière l’Écossais Hogg, et les Australiens Slipper et Hooper, il sera le quatrième plus capé parmi ceux qui seront sur la pelouse au coup d’envoi. Présent en 2011, 2015 et 2019, il aura arbitré trois Coupes du monde. Donc quoi de mieux pour conclure sa carrière qu’un match entre deux équipes habituées aux joutes de la plus grande compétition mondiale du rugby ?

Comme si les dieux du rugby voulaient prolonger son plaisir d’être sur le terrain, il a été sollicité à plusieurs reprises sur des essais litigieux. D’abord sur le premier essai écossais d’Hamish Watson, qu’il accorda finalement avec l’aide de la vidéo, en première période. Puis quelques minutes plus tard sur l’essai du capitaine australien Michael Hooper. Un joueur qu’il a croisé à plusieurs reprises dans sa carrière et qui s’est montré reconnaissant avec une chaleureuse accolade au coup de sifflet final. L’essai australien est refusé pour un mauvais geste d’Ala’alatoa mais l’esprit est bon enfant entre Hooper et Poite avec cet échange amical. « Vous n’êtes pas sérieux ? », demande le troisième ligne au patron du match. « Je suis sérieux Michael », répond-il sur un ton amusé.

L’Écosse enchaîne

Après la victoire des Tonga, l’adversité est montée de plusieurs crans face à cette nation majeure qui sortait d’un Rugby Championship abouti. Pour autant, les Écossais ont su trouver les ressources vers un succès notable, suite à l’essai de Leota juste après la pause. Grâce à ces cinq points, les Wallabies viraient en tête. Mais qui doutait que l’abnégation écossaise allait ressurgir et les amener vers la victoire ? Pas Townsend en tout cas. Et pourtant, son homologue Rennie avait fait rentrer du lourd notamment devant lorsque le Rochelais Skelton a pris la place du Toulousain Arnold. Mais l’Écosse s’est montré plus dominante dans bien des secteurs de jeu, plus tranchante (21 défenseurs battus contre 16), plus créative et inspirée mais surtout plus disciplinée que leurs adversaires. Une discipline qui aura fait basculer la rencontre en faveur des Européens. La discipline au cœur du succès pour la dernière d’un arbitre, ironie du sort quand tu nous tiens...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Tristan Failler
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?