Cyril Baille : « Un match référence pour nous »

  • Cyril Baille va percuter Brodie Retallick lors de France - Nouvelle-Zélande
    Cyril Baille va percuter Brodie Retallick lors de France - Nouvelle-Zélande Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le pilier toulousain Cyril Baille peinait à réaliser qu'il avait enfin vaincu les All Blacks avec le XV de France. Il évoque la joie ressentie au coup de sifflet final, et estime que cette victoire est une étape importante dans la construction de ce XV de France.

Comment avez-vous trouvé l'ambiance au Stade de France ?

C'était une ambiance incroyable. Le public nous a vraiment poussé tout au long de la rencontre, la Marseillaise jusqu'au coup de sifflet final. C'était très fort, et cette victoire est pour nos supporters.

C'était la cinquième fois que vous affrontiez les All Blacks et la première fois que vous gagnez, cette victoire est-elle un moment important dans la constitution du groupe ?

Ce sont des moments qui marquent. J'en avais fait l'expérience en tournée sauf que cela avait été très compliqué. Cette fois, on fait un grand match et cela va nous servir de socle pour construire. Après, il ne faut pas oublier notre maître-mot, le travail. On vient de passer un mois à s'entraîner dur et cela porte aujourd'hui ses fruits. Mais il est sûr que ce match va nous servir de socle pour l'avenir.

Qu'avez-vous ressenti au coup de sifflet final ?

Je vous avoue que l'on a un peu de mal à réaliser. Tout est passé très vite. On savourera dans deux ou trois jours. Pour l'instant on ne réalise pas encore mais c'est monstrueux.

Quelle a été votre réaction sur l'incroyable relance depuis son en-but de Romain Ntamack en seconde période ?

J'étais sorti à ce moment-là mais depuis le banc de touche, j'ai crié de toutes mes forces ! Cette action est incroyable, ça nous remet dans le match. On a poussé fort depuis le banc lors des trente premières minutes.

Vous avez dominé les All Blacks devant...

On savait qu'il fallait faire un gros match devant. On avait besoin de porter les ballons autour et cela s'est bien passé. Les Blacks sont revenus mais on a eu le caractère pour reprendre de l'avance au score. C'est un match référence pour nous.

Vous parlez de la remontée des All Blacks, avez-vous eu peur ?

Contre eux, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. On l'a bien vu contre l'Irlande. Il fallait rester concentré de la première à la dernière minute. On est resté concentré, on a eu des temps faibles mais garder le caractère qui nous a permis de gagner le match. On est tout le temps en construction, on a pu travailler sur des détails, notamment les ballons portés. Mais il ne faut pas s'emballer, continuer à travailler pour rééditer ce genre de performances.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?