En rugby loisir, la résurrection de Challans !

  • Damien et Théo Cadran. Le plus ancien et le plus jeune de l’équipe. Comme un symbole du présent et de l’avenir du club challandais. Damien et Théo Cadran. Le plus ancien et le plus jeune de l’équipe. Comme un symbole du présent et de l’avenir du club challandais.
    Damien et Théo Cadran. Le plus ancien et le plus jeune de l’équipe. Comme un symbole du présent et de l’avenir du club challandais. Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le , mis à jour

Le club vendéen de Challans n'a pas voulu disparaître. Redynamisé, il s'engage dans l'action pour assurer son avenir. 

La crise sanitaire a bien failli être fatale au club de Challans Rugby-Porte-de-l’Océan qui avait été relancé en 2015. L’an dernier, le club ne comptait plus que 18 licenciés. C’est dans ces conditions plutôt défavorables que Jean-Christophe Ragouin et Laurent Martin ont pris la présidence à l’appui d’un projet qui se veut participatif et constructif. L’objectif de création d’une équipe loisir est déjà réalisé avec, à plus long terme, la volonté de participer au championnat de Quatrième Série. D’ores et déjà, la formation loisir a permis au CRPO de mettre en lumière ses valeurs de transmission lorsque le papa Damien Cadran a pu jouer avec son fils Théo pour le premier match des Challandais contre Angers. Un vrai plaisir partagé. Sous l’impulsion des deux présidents, les Challandais comptent désormais 63 licenciés. Une première étape. Pour réussir dans leur mission, les dirigeants sont prêts à ouvrir les portes de leur club à toutes les bonnes volontés et plus particulièrement aux éducateurs. Car parmi les objectifs présidentiels figure en pôle position la relance de l’école de rugby confiée à Théo Brutus. Et plus particulièrement le baby-rugby apte à sensibiliser le plus grand nombre.

Des poteaux tricolores

À telle enseigne que le succès est au rendez-vous avec déjà douze enfants assidus. Ils ont même l’honneur de jouer sur un terrain où sont implantés des poteaux de rugby venus du Stade de France, acquis il y a quelques années par la municipalité challandaise après un France-Écosse du Tournoi des 6 Nations. De fait, les Challandais sont les seuls à disposer de poteaux dont les sommets sont bleu-blanc-rouge. « Depuis la relance du club en 2015, la mairie a toujours été derrière nous, elle est d’un grand soutien", se satisfait Laurent Martin plus particulièrement chargé du partenariat. « On dispose d’un stade spécifique rugby avec de superbes installations. » Laurent Martin a pris son bâton de pèlerin pour relancer les sponsors. « On commence déjà à avoir des retombées, sourit le coprésident. La Ligue régionale nous accompagne à fond dans notre projet de relancer le rugby dans un club qui a une histoire, un passé. Cela nous sert pour construire l’avenir. » Il serait beau s’il ressemblait à un club revenu dans la compétition pour retrouver son lustre, quand les Challandais brillaient en championnat Honneur.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Gérard PIFFETEAU (avec G.D.)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?