Honneur : De Giusti, une famille estampillée RCSP

  • Nicolas et Jean-Baptiste De Giusti portent fièrement les couleurs de la Salvetat-Saint-Gilles.
    Nicolas et Jean-Baptiste De Giusti portent fièrement les couleurs de la Salvetat-Saint-Gilles. Midi Olympique - Midi Olympique
  • Nicolas et Jean-Baptiste De Giusti portent fièrement les couleurs de la Salvetat-Saint-Gilles.
    Nicolas et Jean-Baptiste De Giusti portent fièrement les couleurs de la Salvetat-Saint-Gilles. Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le , mis à jour

Jean-Baptiste et Nicolas De Giusti perpétuent la tradition familiale au sein du club de la Salvetat-Saint-Gilles.

Dans le monde d’ ovalie, la famille, c’est sacré. Combien de fratries ont ainsi contribué à la belle histoire des clubs !

Dans chaque club, un patronyme figure en lettre d’or dans les archives. À la Salvetat-Saint-Gilles, une famille a fait du stade Jean-Giraldou, sa résidence secondaire : les De Giusti. Tout d’abord, on demande, le grand-père, Tony, un octogénaire bien portant, un dirigeant dévoué surtout au niveau des équipes de jeunes. Pendant trois ans, lors de la décennie 90, Tony a présidé à la destinée du RCSP. Sa passion ovale, le père l’a transmise à ses trois fils Alain, l’ainé. Bernard, le deuxième, a eu une belle carrière avec à la clé, deux titres de champion de France, en Reichel A avec le Stade toulousain en 1988 et en Reichel B avec Lombez-Samatan. Au sein du RCSP, il a été sacré champion des Pyrénées Honneur en 1999 et ensuite entraînée l’équipe fanion dans les années 2000. Yves est l’ultime de la fratrie, il a débuté à l’école de rugby salvetaine et connu la sélection nationale en junior et une belle carrière comme flanker à Graulhet, Colomiers (disputant la finale 2000 face au Stade français). À l’heure actuelle, il coache l’équipe fanion de Fleurance.

Deux frères unis sur le terrain et au travail

La boucle n’est pas bouclée. Les deux fils de Bernard défendent la tunique jaune et bleue de l’équipe fanion. L’aîné de la fratrie, Jean-Baptiste (28 ans) en est le capitaine. Il affectionne le poste de flanker et peut également dépanner au talonnage. Jeune, il a eu une période dorée au sein des cadets du Stade toulousain. « J’ai eu le plaisir d’être champion de France Alamercery en 2010, dit-il. La même année, on avait également remporté le Gaudermen. En 2015, j’ai remporté le titre Honneur avec Salvetat. C’est un excellent souvenir. » Le capitaine a comme coéquipier, son jeune frère Nicolas de 23 printemps. Ce dernier évolue au centre de l’attaque et n’a connu qu’un seul club depuis les poussins, le RCSP. Outre le fait d’être unis sur le terrain, ils le sont également au travail. Tous deux sont employés à la Spiecapag. Pour donner un peu plus de relief à cette fratrie, Nicolas et Jean-Baptiste aimeraient accéder en Fédérale 3. Pour le moment, c’est bien parti. Les Salvetains sont premiers de poule.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?