Toulon, le calme après la tempête ?

  • à Toulon, on espère que l’arrivée de Franck Azéma va donner un second souffle au RCT. Photo Icon Sport
    à Toulon, on espère que l’arrivée de Franck Azéma va donner un second souffle au RCT. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Après un début de saison aussi mouvementé en coulisses que décevant sur le plan comptable, le RCT semble en passe de retrouver un brin de sérénité. Salvateur, à l’heure d’entamer le deuxième tiers de la saison ? Réponse d’ici la fin de l’année civile.

Douzièmes avant la trêve internationale, déjà vaincus à domicile et ne prenant qu’un seul point lors de leurs cinq premiers déplacements de la saison, tout semblait aller de mal en pis sur la rade depuis plusieurs semaines. La conséquence indirecte de l’accident industriel survenu en fin de saison passée, qui voyait le RCT sortir du top 6 suite à une lourde défaite à Castres (46-24) au soir de la 26e journée ? Certainement en partie, la plaie n’ayant jamais été véritablement résorbée.

Toujours est-il qu’après un premier tiers de championnat bien en-deçà des attentes initiales, et alors que le vestiaire semblait se scinder depuis plusieurs semaines, Bernard Lemaitre a fait le choix de se séparer de Patrice Collazo, en qui il portait pourtant une sincère confiance. «On parle d’un entraîneur qui n’est pas né d’hier, qui a une certaine expérience en Top 14 et qui se défonce 18 heures sur 24 pour préparer les entraînements, les matchs, dialoguer avec son staff, mener des entretiens individuels et collectifs avec les joueurs, reconnaissait le président dans nos colonnes quelques jours après le départ de Collazo. Dans un contexte, il est normal d’attendre une réussite quand on est dans le monde de l’entreprise où le travail paie. En club, et particulièrement au rugby, ça ne paie pas pendant une période assez longue… Alors, on attend, on patiente. Voilà pourquoi j’ai conforté mon coach, parce que je pensais que ça ne pouvait que payer. Je me suis trompé et j’ai compris que ça ne marcherait pas.»

Dès lors, Bernard Lemaitre a décidé de confier les clés du navire toulonnais à Franck Azéma. Et vous voulez qu’on vous dise ? Si le RCT a essuyé un nouveau revers conséquent à Clermont pour la première du Catalan sur le banc varois, le président a personnellement constaté un changement au sein de son groupe : «Cela date d’une semaine mais, étant proche de l’équipe et du staff, j’observe beaucoup de choses. Il y a une amélioration très nette qui se traduit par des attitudes différentes, des sourires, et par la manière dont les gens s’entraînent. Ce qui me laisse penser que le changement est en train d’opérer.»

Charte de valeurs et réunion avec les groupes de supporters

Et si une évolution du quotidien sportif est donc déjà observée, Bernard Lemaitre aspire désormais à apaiser toutes les strates du club. En ce sens, le président varois a organisé une réunion entre son nouveau manager et les présidents des groupes de supporters en début de semaine (qui devrait d’ailleurs être suivie de nouvelles rencontres, l’ancien manager clermontois ayant annoncé vouloir aller à la rencontre de chaque groupe de supporters dans les prochaines semaines). Ensuite, le club varois a présenté ce mercredi sa «charte des valeurs» qui constitue un «socle de la culture RCT et représente ainsi «le gage de sa pérennité», et a été rédigé par l’ensemble des «joueurs, dirigeants, salariés, élus toulonnais, anciens joueurs, partenaires et supporters». La garantie que le calme est (enfin) de retour sur la rade ? Il semble en tout cas qu’après une longue période de tempête, tous les acteurs du club toulonnais aspirent désormais à retrouver un peu plus de sérénité et à replacer le terrain au centre du débat. Amen.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierrick Ilic-Ruffinatti
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?