L’Étoile de la semaine : Léonard Paris (Nevers)

  • L’Étoile de la semaine : Léonard Paris (Nevers) L’Étoile de la semaine : Léonard Paris (Nevers)
    L’Étoile de la semaine : Léonard Paris (Nevers) Icon Sport
Publié le

Vendredi soir, après les sorties sur blessure de Rudy Derrieux puis de Stéphane Bonvalot, dans le jeu des chaises musicales qui a fait passer son noviciat de centre au pur ailier Christian Ambadiang et envoyé le demi de mêlée Yoan Cottin jouer Sam le pompier à l’aile, Léonard Paris a été la clef de voûte d’une ligne de trois-quarts finalement peu déstabilisée par les remodelages.

Intraitable en défense, distributeur huilé, le centre a surtout joué un rôle… central dans la moitié des huit essais empilés par l’Uson, avec en points d’orgue sa percée en fin de première période, conclue par Kevin Noah, remettant à distance les Bressans (19-13), ou son soutien dans le tempo au relais de Yoan Cottin pour le second essai de Christian Ambadiang (77e).

Léonard Paris a sans doute livré là sa meilleure prestation depuis son arrivée à Nevers, à l’automne 2019. Prêté par le Racing 92, le jeune joueur au calme olympien avait réussi des débuts remarqués sous ses nouvelles couleurs, par sa fluidité et la sobre justesse de son style, avant de voir ces promesses cisaillées par une grave blessure à un genou, fin décembre, face à Aurillac.

Presque deux ans plus tard, malgré les pépins physiques épisodiques, le Francilien s’est fait une place au cœur d’une attaque neversoise particulièrement dense, avec les Derrieux, Loaloa, Silago, Herry, Bonvalot ou Faucher. Et s’est fondu dans un collectif dont il loue à l’envi les vertus, plus altruiste qu’ego… centré.

Sébastien Chabard
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?