Montpellier passe la cinquième

  • Pour son premier capitanat dans l’Hérault, le centre Jan Serfontein a une nouvelle fois réalisé une belle performance. Photo Icon Sport
    Pour son premier capitanat dans l’Hérault, le centre Jan Serfontein a une nouvelle fois réalisé une belle performance. Photo Icon Sport
Publié le

Intraitables défensivement et supérieurs en conquête, les montpelliérains ont remporté ce derby en deux temps, après avoir été bousculés par les catalans en première période. Pierre Lucas et Julien tisseron se sont illustrés.

Le Top 14 a retrouvé son derby de la Méditerranée. Et franchement, celui-là nous avait manqué. Un stade plein, des supporters catalans chauffés à blanc qui ont même réservé leur traditionnelle bronca quand les réservistes montpelliérains ont rejoint leur en-but pour s’échauffer, deux équipes qui se sont livrées un vrai bras de fer en première mi-temps… Et à la fin, une cinquième victoire de rang pour les Cistes qui consolident ainsi leur position dans le haut du classement de Top 14, notamment grâce à un premier point de bonus offensif obtenu cette saison : "Ce point est une vraie une satisfaction, souriait le pilier Enzo Forletta. On aurait pu avoir le bonus plus vite, et le garder. Or on ne l’a pas fait : chacun a joué pour soi, et on le perd. Cette fois, on est resté dans le cadre alors que c’était un match plus disputé. Les autres équipes le font depuis le haut de tableau, donc nous devions aller chercher ce bonus."

Un succès précieux donc, mais qui a mis du temps à se dessiner. La faute à des approximations héraultaises dans le premier acte, et à une forte opposition des adversaires : "Offensivement, on s’est créé des situations mais on a loupé des surnombres, il y a eu des fautes de main, des erreurs de timing, on a été un peu maladroits, regrettait le manager Philippe Saint-André. À la mi-temps (6-6), j’ai demandé qu’on conserve plus le ballon, qu’on mette de l’intensité, ce qu’on a mieux réussi à faire."

Lucas et Tisseron les détonateurs, Serfontein en seigneur

Malgré les rares munitions dont ils ont disposé en première mi-temps, certains Cistes se sont illustrés. Nous pensons notamment à l’ailier Julien Tisseron, tranchant dans toutes ses interventions, tout comme son jeune coéquipier Pierre Lucas, habituel ailier replacé au centre pour l’occasion. Face à son ancienne équipe, le jeune trois-quarts ne s’est pas dégonflé. Déjà auteur de quelques fulgurances en première mi-temps (percée à la 11e, bon relais de Tisseron à la 25e), la recrue héraultaise s’est illustrée dans le deuxième acte. Comment ? En se jouant de trois défenseurs perpignanais pour marquer un essai à la 49e, soit seulement trois minutes après celui de Vincent Rattez. Voilà comment les hommes de Jan Serfontein — qui honorait là son premier capitanat — ont assommé les Sang et Or. Et une fois encore, le champion du monde sud-africain s’est montré irréprochable.

Acébès : "Je suis énervé" 

En face, l’ambiance était moins rose. Mathieu Acébès se présenta en conférence de presse avec l’œil noir : "On avait fait une première mi-temps cohérente. Tu es en place, puis tu gâches tout en deuxième mi-temps et au final c’est un match de merde. Le match est nul. On perd des mecs importants, on en prend trente. T’as beau dire que tu fais une bonne première mi-temps, c’est nul. Je suis énervé." Et on veut bien le comprendre. Car en plus d’encaisser une défaite sèche, l’Usap perd deux joueurs importants de son pack : le talonneur Mike Tadjer (grave déchirure ou désinsertion d’un ischio) et le pilier Giorgi Tetrashvili (rupture du tendon d’Achille). Dur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?