Pro D2 - Avec le succès de prestige contre Mont-de-Marsan, un géant grenoblois s'éveille

  • Thibaut MARTEL (Grenoble), face à Mont-de-Marsan.
    Thibaut MARTEL (Grenoble), face à Mont-de-Marsan. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Au-delà de la victoire qui porte à trois le nombre de matchs sans défaite du FCG, le club isérois s'est offert un succès de prestige contre le leader montois. Sa saison est-elle lancée ?

Il est peut-être encore un peu tôt pour l'affirmer, mais il semblerait que le FCG est enfin sorti de la tempête. Jeudi soir, les hommes du manager Fabien Gengenbacher ont signé un troisième résultat positif en remportant une victoire bonifiée contre le leader montois, après le large victoire acquise contre Narbonne (26-8) et le nul décroché sur la pelouse d'un candidat à la qualification, Montauban (25-25). Bonus offensif contre le leader, voilà une ligne qui a de la gueule sur le CV de la saison du FCG ! Certes, les Landais n'avaient pas débarqué au Stade des Alpes avec leur XV majeur... Mais tout de même. Au vu de leur domination sans partage sur le Pro D2 cette saison, on se doutait que les coéquipiers de William Wavrin venaient en Isère avec la ferme intention de montrer que leur statut de patrons du championnat n'était pas usurpé...

Cela s'est d'ailleurs vérifié pendant les 20 premières minutes. Appliqués dans l'occupation, disciplinés et dominateurs en mêlée fermée, les Landais ont rapidement mené de dix points, après l'essai de leur centre argentin Lucas Mensa et une pénalité de l'artilleur montois Yoann Laousse-Azpiazu.

Le doublé de Qadiri, Fortunel au sommet

A ce moment, on ne donnait pas cher de la peau de la bête grenobloise. Mais les hommes du capitaine Steeve Blanc-Mappaz – exemplaire jeudi soir – ont su rester calmes, et se montrer réalistes pour marquer deux essais coups sur coups par leur ailier Karim Qadiri. Une première fois en bout de ligne, et une seconde fois sur un superbe service au pied de l'ouvreur Thomas Fortunel. Le tableau d'affichage du Stade des Alpes indiquait alors 15 à 13 en faveur des locaux, le match était totalement relancé au moment où les joueurs regagnaient les vestiaires. Au retour de la pause, les Grenoblois sont repartis sur la même dynamique, et ont rapidement marqué un troisième essai par leur centre Adrien Séguret, encore une fois parfaitement servi par un jeu au pied rasant de Thomas Fortunel.

Loin d'être rassasiés, les Isérois ont encore accentué leur pressing en deuxième mi-temps, à l'image d'un Steeve Blanc-Mappaz qui parachèvera l'oeuvre de son équipe avec un quatrième essai. Une réalisation marquée à la manière d'un ailier, en bout de ligne et en effaçant trois défenseurs montois cinq minutes avant le gong. De quoi faire exploser de joie le Stade des Alpes, trop souvent muet cette saison. Alors, parlera t-on de match référence ? A voir. Les Grenoblois se sont tout de même montrés assez indisciplinés et friables en mêlée fermée, surtout en première mi-temps avant que les remplaçants ne redressent la barre. Mais quand même : dominer de telle sorte le leader du championnat va assurément donner beaucoup de confiance à cette formation iséroise, qui sort la tête du ventre mou. On a donc hâte de voir la suite...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?