Champions Cup - Thomas Larregain (Castres), baptême du feu continental

  • Thomas Larregain et les Castrais vont connaître les joies d'un déplacement dans l'enfer de Thomond Park.
    Thomas Larregain et les Castrais vont connaître les joies d'un déplacement dans l'enfer de Thomond Park. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Venu de Colomiers, l’arrière Thomas Larregain profite allègrement de la coupe d’Europe pour obtenir du temps de jeu.

Joueur le plus utilisé du club en Top 14 la saison dernière avec 1 971 minutes jouées sur 2 080 possibles, Julien Dumora, l’arrière du Castres olympique, ne laisse que des miettes à la concurrence.

Cette saison encore, avec 796 minutes jouées, hormis Geoffrey Palis (805), aucun joueur ne fait mieux en termes de temps passé sur le terrain en championnat. Du coup, Thomas Larregain voit la fenêtre de la coupe d’Europe et la plage de repos accordée à Julien Dumora comme une occasion rare de glaner du temps de jeu.

Son entraîneur, David Darricarrère, voit en lui un joueur d’avenir : « Thomas est un joueur qui n’a pas encore énormément « matché » avec nous. Il est encore en phase de progression car il n’a finalement que très peu d’expérience du rugby de haut niveau. Ce n’est pas un cadeau que le staff lui fait de le lancer à Thomond Park. On cherche à le mettre une nouvelle fois sous pression dans un match de gala. »

L’écrin de Limerick, où se sont écrites certaines des plus belles pages du rugby européen de la dernière décennie, sera la « cocotte-minute » ad hoc pour ce baptême du feu continental : « Une expérience à Limerick dans un match européen à guichets fermés, c’est un accélérateur énorme dans une carrière. Un match incroyable à jouer, où le gain d’expérience est multiplié par dix. »

Sur le bon chemin

Le staff fait confiance au gamin débarqué de Colomiers à l’intersaison. Il « pue » le rugby, selon l’expression consacrée. Son excellent match livré samedi dernier contre les Harlequins tend à montrer que le joueur est sur le bon chemin.

Darricarrère encore : « Il progresse vraiment. C’est un mec qui a beaucoup de rugby. Il est plein de fougue et d’enthousiasme. C’est un vrai relanceur qui a un bon jeu au pied. Pour le moment, Julien Dumora est un peu plus précis sous la pression et est un peu plus efficace face au but. Mais Thomas avance bien. On le voit passer des caps à l’entraînement. C’est un joueur d’avenir… » 

Après ce déplacement au Munster, les Tarnais accueilleront à leur tour les Irlandais le 14 janvier, avant de se déplacer en Angleterre pour affronter les Quins. Avec Larregain ? 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?