Les Oyonnaxiens, fans de séries

  • Les Oyonnaxiens d’Adrien Bordenave veulent enchaîner une septième victoire avant les fêtes. Photo Icon Sport
    Les Oyonnaxiens d’Adrien Bordenave veulent enchaîner une septième victoire avant les fêtes. Photo Icon Sport
Publié le

Les "Oyomen" restent sur une suite de six victoires consécutives… et sont résolus à la poursuivre

La saison passée, Oyonnax avait lancé sa saison en signant une suite de huit matchs sans défaite, en alignant sept victoires et un nul. À une encablure de la fin de la phase aller, voilà le club de l’Ain en quête d’un septième succès consécutif au moment de recevoir Narbonne. Les Oyonnaxiens seraient-ils devenus fans de séries ?

La question ne préoccupe pas vraiment le pilier Irakli Mirtshkulava qui sans l’éluder apporte une réponse qui ramène aux véritables ambitions du club : "Nous sommes dans une bonne dynamique et ce qui importe avant tout est de bien finir ce bloc, de bien terminer la phase aller, de bien conclure l’année. Nous n’avons pas l’habitude de nous projeter. L’essentiel est de rester concentrés sur notre match, le reste suivra."

Voilà qui répondrait presque à une autre question, celle de savoir si l’équipe du Haut-Bugey, revenue à deux points de Mont-de-Marsan, rêve d’une place de leader sous le sapin. "Nous ne maîtrisons pas tout, tranche Joe El Abd. Il faudra d’abord penser à gagner notre match sans oublier que Narbonne, de son côté, jouera pour sa survie. Nous devrons être prêts pour un gros combat. Nos premiers objectifs seront de conserver l’état d’esprit qui nous anime et de bien terminer l’année. Quant à nos ambitions elles n’ont pas changé. Nous voulons terminer parmi les deux premiers et être prêts pour les phases finales."

"À chaque match nous sommes dans la progression"

Peu enclin à parler d’avenir, le camp oyonnaxien préfère se limiter aux réalités du présent en se nourrissant de l’expérience tirée de chacun de ses matchs, à l’exemple de celui livré la semaine passée à Aix-en-Provence. "Nous avons encaissé des essais, mais à chaque fois, grâce à nos leaders, nous avons su répondre positivement. Nous avons fait des erreurs, mais sans perdre notre confiance, en demeurant sûrs de nos forces. C’est ce qui nous fait gagner", retient le deuxième ligne Manu Leindekar avant que son entraîneur profite du rebond. "Nous avons toujours cru dans notre système. La dynamique qui nous porte en ce moment s’inscrit dans la continuité du travail engagé depuis deux saisons par un groupe qui n’a que peu changé. À chaque match nous sommes dans la progression. Il y a encore des choses à améliorer par rapport à notre match contre Provence Rugby. Je veux le voir face à Narbonne. J’attends des attitudes, de l’application, du sérieux…"

C’est à ce prix que les Oyonnaxiens pourront écrire un nouvel épisode d’une série qui ne demande qu’à être prolongée en ayant l’avantage de boucler la phase aller et de débuter la phase retour (7 janvier face à Grenoble) à domicile. Oyonnax ne commettra pas l’erreur de mélanger les genres. Joe El Abd s’en fait le garant. "Nous voulons bien terminer, le reste nous y penserons après les vacances." Et pour qu’elles soient bonnes, il faudra une fois encore de la rigueur face à Narbonne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?