Brive veut retrouver le goût... du jeu

  • Les Brivistes n'ont pas joué de match depuis près d'un mois.
    Les Brivistes n'ont pas joué de match depuis près d'un mois. Icon Sport
Publié le

Après une coupure d’un mois sans jouer, les Brivistes abordent un début d’année 2022 capital pour leur saison. Cela commence par un déplacement à Pau, où les Corréziens avaient fait un gros coup en janvier dernier.

Brive n’a plus gagné depuis près de deux mois et un succès important décroché contre le Racing 92. C’est un fait. C’était le 6 novembre dernier, déjà... Depuis, les Corréziens n’ont disputé que deux rencontres, à Toulouse et à Lyon. Mais depuis près d’un mois, 29 jours exactement, plus rien. Exempté de la première journée européenne puis privés d’un déplacement en Angleterre pour y défier les London Irish, et de la réception des Clermontois, la faute à ce foutu Covid. Le CAB est tout simplement l’équipe qui a connu la plus grosse coupure. « On s’était préparé durant deux semaines pour ce match contre Clermont, pour apprendre qu’on ne jouerait pas 30 heures avant le coup d’envoi. Ce n’était pas le cadeau de Noël attendu… », peste Jeremy Davidson.

Alors comment s’organiser après une si grande période sans jouer, au cœur d’une saison ? "Après le report du match, nous avons décidé de laisser le dimanche "off" et de repartir sur une semaine d’entraînement "classique" Les joueurs sont impatients d’enfin rejouer ! Nous essayons d’avoir des charges de travail avec une intensité se rapprochant d’un match. On espère avoir la forme pour rivaliser sur une rencontre à l’extérieur."

Des retours importants

Si cette absence de match pourrait se caractériser par un manque de rythme ou d’automatismes, des détails souvent présents en début de saison, du côté du staff corrézien on cherche à voir le côté positif. « On a eu des joueurs au repos après la période internationale, d’autres sont revenus de blessure comme Wesley Douglas, Cody Thomas ou encore Saïd Hirèche. Sans oublier Thomas Laranjeira qui se rapproche d’un retour. On avait besoin de retrouver un peu de profondeur dans notre effectif. » Des retours qui ne seront pas de trop avant d’aborder une période cruciale dans la saison briviste, avec plus de réceptions que de déplacements et des confrontations face à des concurrents directs… Et ça commence dès dimanche à Pau. Dans le Béarn justement, c’est là que les Brivistes avaient fait un grand pas vers le maintien la saison passée, en s’y imposant (27-32) déjà au cœur de l’hiver. Alors bis repetita pour bien démarrer 2022 ? Voilà les premiers vœux dans la sous-préfecture corrézienne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain LAFON
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?