Le duo Ségura - Garros pour relancer Lourdes

  • Frédéric Ségura, alias "Bob", ici sous les couleurs d’Argelès-Gazost, reprend le flambeau de l’équipe fanion du FCL aux côtés de Stéphan Garros. Photo Jean-Louis Bleze-Pascau
    Frédéric Ségura, alias "Bob", ici sous les couleurs d’Argelès-Gazost, reprend le flambeau de l’équipe fanion du FCL aux côtés de Stéphan Garros. Photo Jean-Louis Bleze-Pascau
Publié le

Lourdes - Fédérale 2 L’encadrement du groupe senior a démissionné. Le comité directeur a confié les destinées du groupe à "Bob" Ségura et Stéphan Garros.

Le quatrième club, le plus titré de l’hexagone, le Football club lourdais, fier de ses huit Boucliers de Brennus conquis entre 1948 et 1968 et de ses six Challenge Yves-du-Manoir n’achève pas l’année civile sur une note flatteuse.

Pendant cette trêve des confiseurs, l’encadrement du groupe senior a remis sa démission au comité directeur, laquelle a été acceptée par ce dernier.

Le 23 décembre dernier ; Serge Candau, Bruno Gouadebeix, Julien Lacrampe, Thomas Somdecoste et Jean-Michel Cantonnet ont alors décidé de se retirer. Pourquoi une telle décision collective ? La réponse est un peu dans le volet sportif puisqu’au soir de sa défaite (20-34) du 12 décembre dernier à Villefranche-de-Lauragais, le FCL a rétrogradé de la neuvième à l’avant-dernière place du classement. Outre cette délicate position en fond de tableau, des informations ont laissé apparaître que les rapports entre l’encadrement et les joueurs étaient un peu tendus. Ces derniers demandaient un peu plus de rigueur lors des séances d’entraînement. Ils étaient également en quête de contenus plus élaborés. Finalement, cette remise en cause a eu du mal à passer auprès des cinq techniciens lourdais lesquels ont préféré ne pas continuer l’aventure.

Objectif : sixième place

Désormais, les nouveaux responsables de l’équipe fanion sont Frédéric Ségura plus connu sous le sobriquet de "Bob" et Stéphan Garros. Deux techniciens qui connaissent bien la maison lourdaise, le dernier nommé a eu le privilège de porter le célèbre maillot bleu et rouge au plus haut niveau national dans les années 80. Le second a le plus souvent évolué en équipe "b". Il s’est aussi illustré à Adé et à Argelès-Gazost. En 2019, il faisait partie de l’encadrement lorsque les Argelésiens ont atteint la finale nationale Honneur aux dépens d’Urrugne. Le nouveau duo en place connaît la difficulté de la tâche, mais ne compte pas céder à la résignation. "Ces dernières années, le groupe senior n’était pas vraiment au niveau de la Fédérale 2, précise "Bob" Ségura. À l’intersaison, les dirigeants ont fait un travail colossal au niveau du recrutement. Il y a du potentiel de la qualité dans ce groupe. La sixième place qualificative était l’objectif fixé par le bureau. Cet objectif, nous allons tenter de l’atteindre, nous ne baissons pas les bras. Nous sommes dans une poule homogène, très compétitive. Nous avons beau occuper l’avant-dernière place, il n’y a que quatre points qui nous séparent du sixième, Layrac. Maintenant, il n’y a plus de temps à perdre, nous nous mettons au travail, nous ne coupons pas pendant cette trêve. On s’entraîne normalement. Pour la reprise, le 16 janvier, nous devons être fin prêts."

Ce jour-là, les Lourdais se déplaceront Coarraze-Nay, une rencontre qui aura le parfum d’une rencontre éliminatoire ou presque !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?