Mont-de-Marsan gagne aussi devant

  • Contrariés pendant plus d’une mi-temps, les Landais ont démontré toute leur puissance pour se défaire de Carcassonne. Ils sont toujours leaders du championnat.
    Contrariés pendant plus d’une mi-temps, les Landais ont démontré toute leur puissance pour se défaire de Carcassonne. Ils sont toujours leaders du championnat. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Contrariés pendant plus d’une mi-temps, les Landais ont démontré toute leur puissance pour se défaire de Carcassonne. Ils sont toujours leaders du championnat.

Au moment de poser leurs valises dans les Landes, les Carcassonnais savaient où ils mettaient les pieds. Une terre imprenable cette saison qui a vu, avant l’USC, huit formations se faire laminer sur la pelouse du stade André et Guy-Boniface. Après une fin d’année 2021 exceptionnelle, le Stade montois ne voulait qu’une chose : débuter 2022 de la meilleure des manières. Mais dès le début de la rencontre, il était facilement compréhensible que les grandes envolées allaient se faire rares durant cette partie. D’une part car les conditions ne s’y prêtaient guère. Surtout, parce que Carcassonne comptait bien offrir un combat comme les Montois n’avaient pas encore ou peu connu cette saison, sur leur terrain. Malgré tout, les joueurs de Patrick Milhet ont rapidement trouvé l’ouverture grâce à un ballon porté d’école, au quart d’heure de jeu. On se dit alors que la machine était lancée et que l’agressivité des Audois n’aurait fait qu’illusion. Mal nous en a pris.

À la demi-heure, Carcassonne envoyait du jeu et propulsait son arrière Maxime Gianet derrière la ligne. Les hommes de Christian Labit faisaient mieux que rivaliser et les deux formations repartent aux vestiaires sur un score de parité.

C’est qui le patron ?

Tout grand connaisseur du rugby sait à quel point les grosses écuries possèdent plusieurs cordes à leur arc. Les Montois ont prouvé ce vendredi soir à quel point ils avaient progressé, par rapport à la saison dernière. Bousculés, contrariés, ils ont su se concentrer sur les fondamentaux pour se défaire d’une valeureuse équipe carcassonnaise. Durant le second acte, la différence fut flagrante. Les Landais avaient décidé de proposer un énorme combat auquel l’USC a peiné à répondre. En quinze minutes, Léo Coly passait trois pénalités pour permettre aux siens de se mettre à l’abri. Le huit de devant montois faisait la différence et poussait son homologue à la faute à de nombreuses reprises.

Réduits temporairement à quatorze, les Audois n’avaient plus que leur courage à offrir en réponse. Bien trop peu, pour ne serait-ce qu’inquiéter une machine qui aura su s’adapter pour assurer les quatre points de la victoire.

En fin de rencontre, deux pénalités supplémentaires étaient marquées pour acter un 15-0 infligé par les locaux dans le second acte. Bien évidemment, les plus pessimistes souligneront que c’est la première fois de la saison que les Montois n’empochent pas le point de bonus offensif sur leur pelouse. Mais les Jaune et Noir ont montré que, s’il le fallait dans cette seconde partie de championnat, ils seraient prêts à offrir un gros combat. C’est bien le plus important.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?