Amateurs - Jean Roddaz, entraîneur du Toulouse UC : "On attend la suite..."

  • Photo Icon Sport
    Photo Icon Sport Icon Sport - Matthieu Mirville
Publié le , mis à jour

Promotion Honneur - L'entraîneur du Toulouse UC Jean Roddaz détaille les mesures prises face au variant Omicron.

Quelles mesures avez-vous prises face à la recrudescence du Covid par son variant Omicron ?

Nous avons donc commencé par fermer notre club house et donc les repas après les entraînements. Ensuite nous demandons à nos joueurs de se répartir dans les vestiaires pour ne pas y être plus de 10 ou 12 et de ne pas s’y éterniser. On leur demande aussi de porter le masque au club et ne le retirer que pour la pratique et la douche.

Que faites-vous si un de vos joueurs est positif ?

On lui demande de ne pas venir bien sûr. S’il est asymptomatique, il peut faire des activités sportives de son côté. Et il ne revient à l’entraînement qu’après un test négatif. Si un joueur est testé positif après un entraînement, on demande à tous les joueurs présents de faire un test PCR ou en pharmacie. Si le test est négatif, ils le valident en faisant un autotest peu avant l’entraînement suivant, afin d’être sûr.

Quid de la vaccination ?

On demande aux joueurs d’avoir un schéma vaccinal complet à trois doses le plus rapidement possible, afin de limiter fortement les mesures d’isolement en cas de positivité.

Dans quel état d’esprit êtes-vous face à la pandémie ?

Nous sommes fatalistes face à tout ça. Nous n’avons pas la main là-dessus, nous attendons les décisions de la Fédération ou du gouvernement quant à un éventuel maintien des activités sportives. C’est ça qui nous pèse un peu. Après, nos joueurs sont tous vaccinés donc nous n’avons pas peur pour la santé de nos joueurs.

Avez-vous des craintes que la saison soit interrompue, voire annulée ?

On voit dans d’autres sports, les fédérations décident de suspendre leurs championnats en janvier. Je ne crains pas que le championnat s’arrête pour de bon, mais qu’il soit suspendu au mois de janvier. On doit pouvoir repousser la fin de la saison, mais il faudra assurer la continuité entre le championnat régional et le championnat de France. Il doit y avoir des dates de repli, à moins que les formats des compétitions ne soient modifiés. Je ne sais pas ce qui pourra se passer dans ce cas-là. On attend la suite, comme tout le monde…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?