Le Lou pour se lancer en Catalogne

  • Les Lyonnais et Davit Niniashvili veulent reproduire en Catalogne leur performance du week-end passé contre Pau.
    Les Lyonnais et Davit Niniashvili veulent reproduire en Catalogne leur performance du week-end passé contre Pau. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La route du Lou fait escale deux fois à Perpignan ces prochaines semaines, autant d’étapes importantes pour la qualification.

Les Lyonnais vont se déplacer deux fois à Perpignan lors des trois prochains week-ends. Et ces deux déplacements revêtent une importance particulière dans l’optique des phases finales hexagonales et européennes. Des défaites en Catalogne ne seraient évidemment pas rédhibitoires, dans aucune des deux compétitions. Mais après deux succès à domicile en Top 14, arriver enfin à s’exporter à l’extérieur est obligatoire et un déplacement chez le onzième à la fin du mois apparaît comme une belle occasion. Dans l’immédiat, ce premier voyage à Perpignan peut permettre à Lyon de valider une qualification déjà bien engagée après deux succès contre Gloucester et à Newport. Mais le Lou en veut plus.

Recevoir en huitièmes

Déçu par sa non-qualification en phases finales la saison dernière et son reclassement dans la deuxième coupe européenne, le Lou a fait d’une place en huitièmes de finale un de ses objectifs prioritaires. Il veut de ce déclassement l’occasion d’emmagasiner des victoires, de l’expérience, voire plus si ça veut rigoler. « C’est important, reconnaît le président, Yann Roubert. Nous avons goûté aux phases finales européennes l’année dernière. Nous aurions dû recevoir mais nous avons finalement joué à Exeter. Nous souhaitons nous qualifier le mieux possible pour pouvoir recevoir en huitièmes de finale. Ce serait génial d’avoir des matchs de phases finales européennes au Matmut Stadium de Gerland ! »

Il s’agit dans un premier temps de bien gérer la transition et le retour aux affaires continentales, malgré le fait d’affronter une équipe française. Après un enchaînement de matchs tous les six jours, le retour à une semaine classique a permis de mieux récupérer et mieux se préparer. Outre un succès, qui mettrait le Lou sur orbite avant de recevoir Trévise dans sept jours, les Lyonnais espèrent mettre un terme à la série de blessures qui touchent à nouveau l’effectif. Après le phénomène Beka Saghinadze, opéré d’une main la semaine dernière, le pack est amoindri par les blessures du deuxième ligne international Killian Géraci (genou) dont la saison est terminée, et du talonneur Guillaume Marchand (pouce), out de longues semaines… « Encore une fois, nous ne sommes pas épargnés par les blessures, regrette Yann Roubert. Vivement le printemps, que l’on récupère du monde, nos blessés, mais aussi nos supporters et nos partenaires au stade. Nous aurons besoin de tout le monde ! »

Sopoaga enchaîne

Pour le retour en Coupe d’Europe, Lyon devrait rentrer un peu de monde justement. Si le deuxième ligne Loann Goujon et le centre Pierre-Louis Barassi sont toujours à l’infirmerie, plusieurs joueurs absents la semaine dernière contre Pau devraient faire leur retour, à commencer par Baptiste Couilloud. L’ouvreur néo-zélandais Lima Sopoaga, auteur d’une prestation consistante contre Pau, devrait enchaîner une deuxième titularisation de suite. « Il va disputer la Coupe d’Europe pour trouver de la confiance », expliquait Pierre Mignoni après Pau. Si sa montée en puissance pouvait correspondre à celle du Lou, tout le monde y trouverait son compte.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?