Imhoff : «Je veux dépasser Simon Zebo»

  • Juan Imhoff marque son 32ème essai en Coupe d'Europe face aux Ospreys
    Juan Imhoff marque son 32ème essai en Coupe d'Europe face aux Ospreys Huw Evans / Icon Sport - Huw Evans / Icon Sport
Publié le

Très bon au pays de Galles face aux Ospreys, Juan Imhoff a marqué un bel essai au terme d’une chavauchée fantastique de son pote, Teddy Thomas. Il raconte…

L’issue a semble-t-il été difficile à trouver pour le Racing 92, à Swansea. D’où est venue la lumière, selon vous ?

Dès que nous avons eu un peu chaud, dès que nous avons compris que le match ne serait pas si facile que ça, tout le monde a enfilé son bleu de travail. On a avancé, gardé le ballon et enchaîné les temps de jeu. Quand on parvient à faire ce genre de choses, il devient alors très difficile de défendre face à notre équipe…

Les Ospreys étaient samedi soir privés de nombreux titulaires, dont Alun-Wyn Jones, George North et Justin Tipuric. Vous a-t-elle surpris, d’une manière ou d’une autre ?

Cette franchise galloise ne nous a pas tant surpris que ça. Nous savions, avant cette rencontre, comment seraient ces Ospreys. Les équipes galloises ne lâchent jamais rien et misent toute leur saison sur la coupe d’Europe : nous étions prévenus.

Le banc de touche du Racing a-t-il été décisif, samedi soir ?

Oui, comme souvent depuis le début de saison. Avec la pandémie, on ne sait vraiment jamais à quoi ressemblera notre quinze de départ et sur quels joueurs on pourra compter, le week-end… Au Racing, nous avons la chance d’avoir un effectif conséquent et de très bons jeunes, qui ont fait le taf à leur entrée en jeu. Les remplaçants nous ont fait le plus grand bien, au pays de Galles.

Pouvez-vous nous raconter votre essai, qui fait suite à un slalom de Teddy Thomas sur l’aile droite ?

Mon essai, il est le fruit de mon amitié avec Teddy Thomas et de la connaissance profonde que j’ai de son jeu. Quand il prend le ballon sur l’aile, je passe systématiquement devant tout le monde, je coupe les courses et me place à son intérieur parce que je sais qu’il va franchir le rideau.

On vous suit.

Son coup de pied dans des positions de un contre un est souvent parfait et cela s’est une nouvelle fois vérifié, sur cette action.

Et l’essai proprement dit, alors ?

Teddy aurait pu marquer seul mais il fallait que j’aplatisse à tout prix ! (rires) Pour la petite histoire, je veux dépasser Simon Zebo comme meilleur marqueur encore en activité de la coupe d’Europe. Au téléphone, on se met souvent des pièces à ce sujet… Je crois que nous sommes aujourd’hui ex æquo sur ce classement… (32 essais marqués dans la compétition, N.D.L.R.)

Vous parliez de Teddy Thomas. Il est semble-t-il revenu à son meilleur niveau. Qu’en pensez-vous ?

Oui et non. Il a retrouvé son niveau de base, la constance qui lui permet d’aider l’équipe et de marquer de superbes essais. Mais je pense qu’il a encore beaucoup de choses en magasin…

Vous qui avez un œil extérieur, pensez-vous que Teddy Thomas est indispensable au jeu de l’équipe de France ?

Toutes les équipes au monde ont besoin d’un gars comme lui. Teddy Thomas est un facteur X. Il fait basculer les matchs les plus tendus, les plus serrés. Personnellement, je le trouve exceptionnel.

Vous avez aussi été l’auteur d’une superbe performance, à Swansea. Où en êtes-vous des négociations qui ont actuellement cours au Racing, concernant votre hypothétique prolongation de contrat ?

J’en ai discuté récemment avec mon agent et le club. Aujourd’hui, je n’en sais rien et ne voulais rien entendre à ce sujet pendant la période européenne, si importante à mes yeux. (il marque une pause) Tout le monde veut savoir, moi le premier mais pour le moment, rien n’est fait. De mon côté, j’ai juste envie de prouver que je suis encore capable de faire de bons matchs. Propos recueillis par M. D.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?