Gaëtan Germain se redécouvre

  • Le Bayonnais Gaëtan Germain s’attend à un match compliqué face à son ancienne équipe. Photo Icon Sport
    Le Bayonnais Gaëtan Germain s’attend à un match compliqué face à son ancienne équipe. Photo Icon Sport
Publié le

Gaëtan Germain revenu à son meilleur niveau s’inscrit dans le schéma de l’aviron qui, lui aussi, montre des signes de redressement. Il retrouvera son ancien club, Grenoble.

Gaëtan Germain a-t-il changé ? Enfermé un temps dans l’image du joueur au pied magique, il renvoie depuis quelques matchs celle d’un arrière plus moderne, entreprenant, davantage porté sur la relance. Avec toujours la même réussite aux tirs au but, la dernière performance face à Aurillac s’étant soldée par un 100 % de réussite. L’arrière bayonnais qui retrouve toute son efficacité n’a pourtant pas connu un début de saison rectiligne. En n’étant aligné que neuf fois sur dix-sept. "J’ai eu des petits soucis physiques, indique-t-il, l’arrivée de mon second enfant, et parfois le choix des entraîneurs. Ce qui explique une première partie de saison saccadée. Là, j’ai retrouvé de bonnes sensations, même si j’en avais tout de même en début de saison."

Ce Germain-là, révélé ces derniers temps, relanceur, alerte, tranche peut-être avec celui plus classique cantonné dans un rôle plus restrictif avant de débarquer au Pays basque la saison dernière. "En début de carrière, poursuit-il, au Racing, à Brive, j’étais dans des clubs où on était beaucoup sur une grosse défense, sur l’occupation. Je correspondais aux plans de jeu et j’utilisais beaucoup le jeu au pied. Mais le rugby a évolué et depuis que je suis à Bayonne et même dans mon ancien club à Grenoble, où ils ont une philosophie différente, j’essaie d’apporter offensivement. Je m’éclate. Le dernier match s’est bien passé, d’autres avant aussi, et je prends du plaisir dans ce registre. C’est vrai que je suis catalogué avec cette image et, parfois, les gens sont surpris de me voir relancer. Mais ceux qui me connaissent, me suivent depuis longtemps, savent que je prends du plaisir à attaquer."

Une qualité hors norme de buteur

L’arrière exploite bien ses points forts, la vitesse, son physique, une bonne conservation du ballon et, bien sûr, sa qualité exceptionnelle de buteur. Qui a contribué à sa "légende". Un rôle qu’il apprécie quand même singulièrement. "Le tir au but, c’est quand même particulier, expose celui qui a été deux fois meilleur réalisateur du Top 14, c’est compliqué à expliquer. Tu peux avoir des bonnes sensations la semaine et le week-end, ça ne se passe pas bien. Et vice-versa. J’ai mes routines. Parfois, l’entraîneur met des ateliers en place mais sinon, je suis assez autonome." C’est Jeff Dubois qui coordonne les entraînements aux tirs au but. Mais le buteur doit d’abord se prendre seul en charge. Doit se laisser guider par ses sensations. "Je ne sais pas si c’est inné, reprend l’arrière formé à Bourgoin, mais je marche énormément au plaisir. La preuve je joue aussi au golf, au tennis, j’adore tous ces jeux d’adresse."

Dans la multitude de coups de pied tapés, reviennent ceux décisifs pour le maintien avec Brive. Le plus mauvais souvenir reste la séquence de tirs au but, face à Biarritz, la saison passée, même s’il avait réussi le sien. "Le contexte était tellement négatif que j’essaie de ne plus penser à ce match."

L’opération maintien digérée, se présente maintenant l’objectif montée. Avec l’actualité proche, la venue de Grenoble. "Vu leur situation, ils vont se mettre en mode maintien, se recentrer sur des choses simples, dit-il en parfait connaisseur de son ancienne maison. Ils vont mettre beaucoup d’envie et faire la guerre. Ce sera un match compliqué car Grenoble, sur le papier, n’est pas à sa place."

Un Gaëtan Germain retrouvé ne sera donc pas de trop pour venir à bout d’une formation dont le classement ne reflète aucunement la valeur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond LATAILLADE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?