L’Europe va si bien à Dweba

  • L’Europe va si bien à Dweba
    L’Europe va si bien à Dweba
Publié le

Il a attendu le début de la Champions Cup pour jouer ses premiers matchs de la saison avec l’UBB. Une compétition qui correspond à son style de jeu et qui lui permet d’acquérir de la confiance et de marquer des points.

L’an dernier, lors d’un huitième de finale explosif face aux Bristol Bears, un joueur avait crevé l’écran du côté de Bordeaux. Pourtant remplaçant au coup d’envoi de la rencontre, Joseph Dweba avait impressionné par son impact dans le jeu, sa vélocité et sa capacité à avancer sur chaque ballon. Le dynamique talonneur sud-africain sortait pourtant à ce moment-là d’une première saison plutôt décevante en Gironde. Arrivé en 2020 en provenance des Cheetahs, Dweba était annoncé comme l’une des deux bombes du mercato bordelais, avec Ben Lam. "Il a été recruté pour remplacer Peni Ravai qui est du même profil", éclaircissait Christophe Urios. Mais contrairement à Lam, le natif de Carletonville n’est pas parvenu à s’imposer au sein de l’effectif bordelais. En difficulté au niveau de la conquête notamment, il n’a été titularisé qu’à trois reprises l’an passé lors de ses 18 rencontres disputées. Cela s’explique aussi par le fait que celui qui est devenu Springbok en août dernier possède un profil d’"impact player". Autrement dit, il est souvent plus intéressant de l’avoir en fin de match face à des défenses essoufflées qu’en début de rencontre. "Il vaut mieux faire entrer des gars qui ont un profil explosif, confirmait Urios la semaine dernière. Les Tameifuna ou les Joseph Dweba ont un gros impact qu’on fait intervenir sur des défenses fatiguées."

Surfer sur la bonne dynamique

Seulement, en coupe d’Europe c’est différent. Le rythme de la Champions Cup est plus rapide que celui du Top 14 et un joueur comme Joseph Dweba peut plus facilement mettre en avant ses qualités. Son explosivité et sa puissance sont des atouts majeurs dans ces matchs souvent plus ouverts, où chaque espace est exploité. De remplaçant de luxe donc, Dweba est passé titulaire face aux Scarlets dimanche dernier, profitant aussi de la blessure de dernière minute au dos de Clément Maynadier. Et le talonneur sud-africain n’a pas déçu ! Leader défensif, comment l’attestent ses douze plaquages effectués, il n’a commis presque aucune erreur et s’est montré très propre en conquête. En plus, il a apporté son habituelle tonicité ballon en main, ce qui a contribué à faire avancer les Bordelo-Béglais. "Il faisait des bonnes rentrées dernièrement et là, il a été à la hauteur de ce qu’on attendait de lui, s’enthousiasmait Urios. Je l’ai vu fort sur l’homme, sur les plaquages et même offensivement."

De quoi emmagasiner un maximum de confiance pour Dweba, qui jouait ici son quatrième match de la saison simplement avec l’UBB. "Il n’a pas été là pendant 6 mois !", justifiait Urios, faisant allusion au fait que son joueur avait été appelé avec les Springboks. Particulièrement suivi par sa sélection, le talonneur aurait d’ailleurs été en contact avec les Stormers récemment, en vue d’un possible retour au pays la saison prochaine. Mais pour l’heure, rien n’est fait et Dweba pourrait surfer sur sa belle forme actuelle dès ce week-end. Il devrait de nouveau être l’un des fers de lance de l’UBB face aux Tigers de Leicester, dans une rencontre importante en vue de la qualification pour les phases finales d’une compétition qui lui va si bien.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?