France - Italie moins de 20 ans : gare aux préjugés pour les Bleuets

  • ApFrance - Italie moins de 20 ans : gare aux préjugés pour les Bleuets
    ApFrance - Italie moins de 20 ans : gare aux préjugés pour les Bleuets Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’équipe de France des moins de 20 ans lance son TournoI ce vendredi à Mont-de-Marsan face à l’Italie. Un duel qui devrait être plus équilibré que la préface ne le laisse imaginer.

C’est bien connu, dans le rugby, il n’est jamais bon de juger l’adversaire avant le coup d’envoi de la rencontre. Avant de voir les jeunes français se frotter à leurs homologues italiens, certains supporters et mêmes joueurs seraient mal inspirés de sous-estimer la sélection transalpine. Car non, l’Italie n’a pas pour habitude de se faire fesser à chacune de ses sorties dans le Tournoi des 6 Nations des moins de 20 ans. Bien au contraire. Il y a huit mois, les Tricolores ne s’étaient imposés que de deux petites unités face à la Squadra Azzurra, un avertissement à l’époque qui prouve l’évolution du rugby transalpin. Alors gare à la mauvaise surprise : « Ce sera pour certains de mes joueurs une première cape avec l’équipe de France, constate le manager français, Jean-Marc Béderède. Je ne peux pas imaginer un de mes joueurs mettre le maillot frappé du coq et penser que cela va être une partie facile face à ces Italiens. Il faut se concentrer sur nous-mêmes, sur notre envie de bien jouer, rapidement et efficacement...» En effet, à l’approche de ce match d’ouverture, aucun signe de relâchement ou de manque de concentration dans le groupe français : « Quand je vois le comportement des joueurs et leur investissement, il n’y a rien qui me laisse à penser qu’il y a un peu moins de pression car on affronte soi-disant la plus faible nation de ce Tournoi. »

Un gros combat attendu

Même s’il est logique de n’avoir pas assez de recul pour juger le véritable niveau de cette formation transalpine, le staff français s’attend à un rude combat sur la pelouse du Stade André-et-Guy-Boniface. « Il faudra être prêt sur les premiers impacts, prévient Jean-Marc Béderède. C’est une équipe qui ne lâche rien, qui est très performante devant. Ce qui est encore plus dangereux, c’est qu’ils arrivent de plus en plus à alterner leur jeu, ils utilisent très bien le pied, par exemple. » Pour contrer ce huit de devant italien, les Tricolores pourront compter sur le local de l’étape, Léo Banos. Fort de ses plus de dix matchs en Pro D2 cette saison, le jeune troisième ligne du Stade montois devrait avoir fort à faire ce vendredi soir. À noter que les Bleuets ne se sont jamais inclinés face à l’Italie depuis la création du Tournoi des 6 Nations des moins de 20 ans, en 2008. Lors de leur dernière venue dans l’Hexagone, les Italiens se sont inclinés sur le score de 31-19. Une statistique qui devrait rassurer les quelques pessimistes avant ce duel.

« S’entraîner avec le grand XV de France

est un vrai boost ! »

Ce mardi, les Bleuets ont eu l’occasion de s’entraîner avec le XV de France. Une journée enrichissante pour l’ensemble du groupe, qui a touché du doigt, le temps de quelques heures, le très haut niveau. « Ce fut une expérience exceptionnelle pour chaque joueur, se réjouit le manager tricolore. Cela nous a permis de construire notre projet de jeu dans un cadre assez strict, où chaque détail est maîtrisé. Au niveau de la confiance collective, cela a été un vrai boost pour tout le monde. » Les jeunes français n’ont désormais plus envie que d’une seule chose : être plongé dans l’arène pour lancer ce Tournoi 2022 avec pourquoi pas au bout de l’aventure, un titre qui fuit les Bleuets depuis quatre ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?